Ouest Express veut passer à 10 fast food

 |   |  432  mots
Ouest Express emploie désormais quelque 110 salariés.
Ouest Express emploie désormais quelque 110 salariés. (Crédits : Ouest Express)
L'enseigne de restauration rapide de Paul Bocuse et Jean Fleury prospecte Annemasse, Clermont Ferrand ou encore Marseille. Elle n'a pas dit son dernier mot à Lyon où elle vient d'ouvrir son 3ème établissement intra muros et en projette un 4ème dans l'Hôtel Dieu.

Ouest Express, l'enseigne de restauration rapide de Paul Bocuse, servira 1000 hamburgers (César) par jour dès que son 4ème restaurant, celui de Confluence, aura atteint sa pleine vitesse de croisière. Ouvert le 3 septembre dernier au rez-de-chaussée de l'îlot Hikari, il sera inauguré ce mardi. Un peu plus de six années se sont écoulées entre le lancement du premier établissement à Vaise, dans le 9ème arrondissement, et le dernier né.

« Il fallait trouver de bons locaux. Nous cherchions un pied d'immeuble et 350 mètres carrés, au minimum », justifie Pierre-Yves Bertrand, cogérant de Ouest Express. « Notre projet a plu au promoteur (Bouygues Immobilier) et nous avons essayé de nous inscrire dans la démarche énergie positive de ce bâtiment ».

Un million d'euros a été investi dans ce commerce.

Le drive, une carte à jouer

Dans l'intervalle 2009/2015 ont vu le jour les "fast food" de Part-Dieu (2009) et de Villefranche-sur-Saône (janvier 2014) situé au sein d'une zone commerciale et offrant un service drive. Une carte supplémentaire qui pourrait être reprise pour d'autres restaurants, non localisés en centre ville. L'enseigne qui exploite depuis un an la concession restauration de l'Auditorium de Lyon juge que son concept - restauration rapide avec des produits de qualité : viandes de terroirs et des salades des Monts du lyonnais en saison - a fait la preuve de sa pertinence commerciale. Et forte d'une clientèle fidèle et en croissance elle entend accélérer son déploiement.

Six établissements de plus

Six nouveaux restaurants devraient être créés dans les trois à quatre ans à venir. Un  établissement pourrait prendre place à Lyon dans le futur Hôtel Dieu reconverti, au cœur de la Presqu'île. Mais désormais Ouest Express a l'ambition de sortir des frontières de l'agglomération lyonnaise : « Nous prospectons par exemple à Clermont-Ferrand, Annemasse ou encore Marseille », indique Pierre-Yves Bertrand. «Avec dix adresses nous aurons une assise nécessaire pour dégager un budget communication ». Aujourd'hui, l'enseigne fait sa promotion à travers des campagnes de marketing direct.

Label Bocuse

Ouest Express emploie désormais quelque 110 salariés (90 Equivalents temps plein) et vise 8 millions d'euros de chiffre d'affaires, en 2016 versus 6,3 millions en 2014 (dont 2,78 millions publiés pour l'établissement de Vaise, l'an dernier). Le capital du holding Ouest Express Développement est aujourd'hui contrôlé à 80 % par Paul Bocuse et Jean Fleury son fidèle collaborateur. Cinq cadres détiennent les 20 % restants : Pierre-Yves Bertrand, Benjamin Bonardi, Sébastien Leroy, Sylvain Girod (chef exécutif de l'enseigne) et Christophe Muller (chef exécutif du groupe Paul Bocuse). Le label Bocuse est bien présent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :