Jean-Loup Rogé (Segeco)   : "Notre gestion nous met à l'abri des conflits d'intérêts"

 |   |  1055  mots
(Crédits : DR)
Jean-Loup Rogé qui a repris Segeco en 2007, dont il était déjà un des associés, prévoit un déploiement à l'international pour accompagner l'implantation d'entreprises étrangères en France. Le groupe né dans l'expertise-comptable s'est étoffé pour répondre à la demande du marché et couvrir tous les aspects de la gestion d'entreprise. Selon son PDG, l'évolution du cadre professionnel suite à la loi Macron n'engendre pas un risque de conflits d'intérêts. Entretien.

Acteurs de l'économie - La Tribune : Quel était votre projet lorsque vous avez repris Segeco en 2007 ? Votre ambition était-elle de multiplier la taille par plus de six en passant de 12 à 75...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :