Chadasaygas s'attaque au marché de la méthanisation

 |   |  396  mots
(Crédits : méthajoule)
Après l'implantation de la holding Chadasaygas à Châtel-Guyon, le groupe vise la construction d'une "trentaine de méthaniseurs sur le territoire national", signe que la filière biométhane française est amenée à se développer rapidement dans les années à venir.

En annonçant son implantation future sur l'éco-parc de Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme), près de Clermont-Ferrand, la holding auvergnate Chadasaygas jette les bases d'une stratégie de développement intensif sur le territoire. Créé en 2011, le groupe Chadasaygas, spécialisé dans la méthanisation et la géothermie, se fixe pour objectif de devenir l'un des principaux acteurs français en matière de développement et d'exploitation de systèmes énergétiques territoriaux, à partir des ressources locales et naturelles.

"Actuellement, il existe 400 méthaniseurs en France, contre 8 000 en Allemagne. Le potentiel de développement est considérable", analyse Olivier Bouttes, président de Chadasaygas. Cette entreprise auvergnate envisage ainsi de développer d'ici à cinq ans, "une trentaine de méthaniseurs sur le territoire national". L'entreprise vise un chiffre d'affaires de 1,7 million d'euros en 2016

"Valoriser les ressources locales, favoriser les circuits courts en rapprochant les lieux de production d'énergie des lieux de consommation sont autant d'éléments clés dans la conception des projets du groupe Chadasaygas", poursuit Oliver Bouttes.

Partenariat avec Matière

Le 4 octobre dernier, le groupe Chadasaygas a d'ailleurs signé, via sa filiale Méthajoule, un premier contrat avec l'entreprise cantalienne Matière, afin de bâtir une véritable filière industrielle de méthanisation.

"Ce partenariat signe l'alliance entre une entreprise dont l'objectif et le savoir-faire est de développer et construire des systèmes de méthanisation et, une autre entreprise Matière, géant mondial de construction d'infrastructures", souligne Olivier Bouttes.

Réputé dans le monde entier pour ses constructions d'ouvrages en béton et de ponts métalliques, Matière (100 millions d'euros de CA en 2015) entend se diversifier dans la création et mise en place de cuves et tunnels pour des unités de méthanisation. La signature de ce contrat débouchera sur la construction d'une première réalisation à Saint-Bonnet-de-Salers (Cantal) courant 2017. Méthajoule travaille actuellement sur seize projets d'implantation en France.

Filière prometteuse

La filière semble prometteuse. Selon l'observatoire France Biométhane, la filière biométhane française est amenée à se développer rapidement dans les années à venir.

L'injection du biométhane dans le réseau de gaz pourrait même devenir la première source de valorisation du biogaz à horizon 2050 et pourrait représenter jusqu'à 82 % du mix énergétique de la filière biogaz.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :