Alain Bortolin (Schneider Electric) : "GreenOValley se place au coeur d'un écosystème"

 |   |  862  mots
Nous souhaitions intégrer les équipes au sein d'un bâtiment plus moderne et adapté à leur fonctionnement.
"Nous souhaitions intégrer les équipes au sein d'un bâtiment plus moderne et adapté à leur fonctionnement." (Crédits : Schneider Electric)
C'est à Grenoble que Schneider Electric a choisi de se concentrer, sans pour autant réduire la taille de ses équipes. Le spécialiste de la gestion d’énergie donne le coup d’envoi du programme "GreenOvalley", entraînant la construction de deux bâtiments. L’objectif ? Passer de 13 à seulement 5 sites à l’horizon 2018, pour rapprocher les équipes, réaliser des économies d’énergies et faire de ce nouveau lieu, une vitrine technologique. Entretien avec le directeur des sites grenoblois, Alain Bortolin.

Acteurs de l'économie-La Tribune : D'où est né le projet GreenOValley ?

Alain Bortolin : "Nous comptons quelque 6 000 collaborateurs basés sur Grenoble si l'on englobe, outre les activités tertiaires, nos trois sites industriels de Moirans, du Fontanil-Cornillon et de Montbonnot-Saint-Martin.

GreenOValley est un projet sur lequel le groupe réfléchit depuis quelques années, car nous avons connu une croissance importante au cours des 20 dernières années. Chaque fois que nous avons acquis ou intégré des activités, nous les avons localisées sur Grenoble pour la partie marketing et R&D.

C'est d'ailleurs le seul endroit au monde où l'on concentre autant de collaborateurs Schneider. Nous avons donc multiplié le nombre de structures sans nécessairement réfléchir à la meilleure façon d'intégrer ces équipes."

Vos objectifs visent donc de regrouper les ressources en un même lieu...

"Nous souhaitions intégrer les équipes au sein d'un bâtiment plus moderne et adapté à leur fonctionnement. Il y a notamment à Grenoble des centres de R&D assez concentrés à l'échelle mondiale, qui sont les référents pour nos trois business units (énergie, IT, distribution électrique) et qui articulent des centres situés aux États-Unis, en Asie ou en Inde.

Cela va nous permettre de placer sur un même plateau les services marketing, R&D, industrialisation, qualité, achats... Le développement des nouvelles technologies induit aussi des besoins de nouvelles compétences, et il est illusoire de penser réunir toutes ces expertises à l'intérieur d'un même groupe.

Cela nous a conduits à nous placer au cœur d'un écosystème, composé du monde académique et d'industriels. La Presqu'île était en cela un lieu stratégique."

GreenOvalley Schneider

(Crédits : Groupe-6)

Quels sont justement vos principaux partenaires ?

"Dans le domaine de l'innovation, nous avons de nombreux partenariats avec le CEA, mais aussi Grenoble INP, l'École de management, les universités, des startups et des entreprises industrielles comme ERDF, ou des pôles comme Greenlys dans le secteur des smart grids.

Le bâtiment de la Presqu'île permettra d'ailleurs d'accueillir, en plus de nos équipes d'innovation, des étudiants, des chercheurs ou des universitaires dans une sorte d'open innovation center.

Nous avons aussi la volonté de travailler différemment avec la possibilité d'accroître notre capacité à proposer à d'autres, comme les startups, les brevets que nous n'exploitons pas."

Vous souhaitiez aussi en faire une vitrine technologique...

"Le cœur de notre métier réside dans le management de l'énergie. Nous cherchons à montrer que les solutions fonctionnent. Par conséquent, ces bâtiments doivent être porteurs de nos technologies.

Il y aura deux bâtiments : celui du Technopôle, qui existe déjà et que nous reconstruisons en vue d'atteindre des performances de consommation énergétique de 45kw/m², et un second bâtiment sur la Presqu'île, qui consommera 37 kw/m² avec plus de 4 000 m² de panneaux photovoltaïque. Au total, cela nous permettra de réduire notre empreinte CO2 de 40 %."

GreenOvalley Schneider

(Crédits : Groupe-6)

Quelles solutions comptez-vous mettre en place pour atteindre cet objectif ?

"L'une des clés des énergies renouvelables réside dans le stockage : nous allons mettre en place le système de stockage que nous avons présenté à la Cop21, ainsi que d'autres outils qui permettent, par exemple, d'optimiser l'usage du bâtiment et des salles de réunion en ajustant les températures, en s'informant de l'utilisation ou non des espaces.

Ces bâtiments sont construits autour de préoccupations qui intègrent tous les aspects en même temps, tels que la gestion des eaux de pluie, des déchets et le transport du personnel."

 Comment financez-vous cette opération ?

"Nous investissons 120 millions d'euros sur les deux bâtiments, dont une partie en fonds propres, et une partie que nous envisageons de transférer à un investisseur afin qu'il nous loue le bâtiment.

Comme le premier bâtiment hébergeait déjà un centre de R&D, structurellement attaché à notre site, nous avons fait le choix d'investir en fonds propres sur celui-ci.

Nous avons anticipé cette opération depuis trois ans, en revendant une partie de nos 13 sites."

Avec une livraison prévue début 2018, les entreprises sous-traitantes ont-elles déjà été sélectionnées ?

"Concernant l'ancien bâtiment, les travaux sont en cours. L'architecte et le contractant général ont été recrutés. Une livraison est prévue d'ici à la fin de l'année 2016, avec de premiers mouvements de collaborateurs au premier trimestre 2017.

Pour le second bâtiment, le choix de l'architecte a été arrêté. Nous avons lancé un appel d'offres aux investisseurs. Près d'une trentaine sont intéressés par l'opération. La sélection devrait se faire mi-avril, en parallèle du lancement de l'appel d'offres pour les contractants généraux. Deux cabinets d'architectes, Arche 5 et Groupe 6, ont été sélectionnés pour les deux projets."

GreenOvalley Schneider


Une bonne année 2015, mais...
Malgré le ralentissement du marché chinois, Schneider Electric a annoncé en février dernier des résultats en hausse de 6,8 % avec un chiffre d'affaires de 26,6 milliards d'euros en 2015, mais avec un résultat net qui recule de 28 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :