IPH-Orexad s'implante en Italie en s'alliant à Minetti

 |   |  547  mots
(Crédits : DR)
Le groupe lyonnais, premier distributeur tricolore de fournitures industrielles, achète 50 % de Minetti. Passé en 2013 dans le portefeuille de PAI Partners, IPH franchit ainsi le milliard d'euros de chiffre d'affaires.

Le groupe IPH/Orexad poursuit son maillage de l'Europe, pays par pays. Le leader tricolore de la distribution de fournitures industrielles (équipements, pièces et consommables ) s'apprête à s'offrir 50 % du capital de l'italien Minetti ayant réalisé 130 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014 (en hausse de 8 %) avec 350 collaborateurs répartis sur 19 agences dans le Nord de l'Italie. « Des éléments écrits nous donnent la possibilité de monter au capital par la suite », a indiqué Pierre Pouletty président du négociant lyonnais ce mardi 18 mars. Société familiale née en 1951 et détenue par cinq cousins, Minetti figure parmi les principaux distributeurs transalpins dans les domaines des roulements, transmission de puissance ou encore automatismes correspondant aux spécialités de IPH.

Grande-Bretagne et Espagne en ligne de mire

La Grande-Bretagne, l'Espagne et la Turquie figurent en tête des trois nouveaux marchés que le distributeur lyonnais prospecte pour faire des emplettes. En 2012, il avait pris le contrôle des allemands Zitech et Wilhelm réunis désormais sous la bannière du premier et ayant enregistré 154 millions de ventes, l'an dernier. Le groupe est aussi présent au Pays-Bas depuis 2001, en Roumanie depuis 2008 et en Belgique depuis 2009, toujours par le biais de reprise de structures. Une équipe interne de cinq personnes est en permanence à l'affût d'opportunités à saisir puis le relais est pris par une équipe chargée de mener à bien les intégrations.

 A la recherche de pépites

Le groupe IPH ne néglige pas pour autant les plus petites entités de quelques millions d'euros. « Nous en reprenons une à deux par mois. En 2015, nous pensons ainsi acheter l'équivalent de 75 millions d'euros de chiffre d'affaires supplémentaires en France, Allemagne et Belgique. Nous continuons à trouver des pépites, y compris à la marge de nos métiers », reconnait Pierre Pouletty. Face à des fournisseurs et des clients qui se concentrent le distributeur veut lui aussi se consolider. Il estime à 1,3 % sa part du marché Paneuropéen évalué à 80 milliards pour la distribution et progressant de 2 à 4 % par an. « Dans chaque contrée où nous sommes nous essayons de nous situer dans le TOP trois », précise le président. Parallèlement, il dit apporter de plus en plus de services à ses clients : « notre mission est de résoudre tous leurs problèmes. Nous devons être chez eux tous les jours  », ajoute Serge Chamblas, Pdg d'Orexad.

80 % de fournisseurs européens.

Le distributeur lyonnais assure se fournir à 80 % auprès de fabricants européens (pour moitié français). « Nos grands clients attachent beaucoup d'attention à la provenance des produits. Cette préoccupation correspond à notre démarche culturelle. Nous avons fait le choix de ne pas ouvrir de bureaux d'achats en Asie », confirme Pierre Pouletty.  Toutefois, le groupe est aujourd'hui sollicité pour accompagner des entreprises de l'aéronautique, en particulier, sur des chantiers en Chine.

Le groupe, fondé en 1987 par Pierre Brossette et Marcel Sengelin, est passé en février 2013 dans le giron de PAI Partners après avoir précédemment appartenu à deux autres fonds : PPM-Ventures et Investcorp. Hors Minetti, il compte près de  3500 collaborateurs, 200 agences pour un plus de 928 millions d'euros de ventes consolidées en 2014 (dont environ 50 millions pour les adhérents indépendants) et un Ebitda supérieur à 6 %. Il ambitionne 1,4 à 1,5 milliard de revenus consolidés en 2018

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :