L'Eloca fermera ses portes en 2018

 |   |  234  mots
(Crédits : A.T.)
L'Eloca, implanté à Portes-lès-Valence, fermera ses portes en 2018. Aujourd'hui, près de 72 personnes y sont employées.

L'Établissement logistique du commissariat des armées (Eloca), implanté à Portes-Lès-Valence (Drôme), fermera ses portes en 2018. La fermeture de ce site s'inscrit dans le cadre de la modernisation de la filière habillement et de la rationalisation du schéma d'implantation des Eloca. Seuls trois sites demeureront alors dans l'Hexagone : Châtres, Brétigny et Marseille.

Les 72 agents accompagnés

L'activité de cet établissement est centrée sur la réception, le stockage et la distribution d'habillement, d'équipements individuels et de matériels de projection destinés aux forces. Il assure également le suivi et l'assistance technique des matériels de restauration et de projection en service sur les bases aériennes et en opérations. Aujourd'hui, 72 personnes y sont employées. Le ministère de la Défense compte ainsi mettre "tout en œuvre" pour trouver une solution à chaque agent. La situation des militaires sera traitée en liaison avec les DRH concernées au titre du plan de relève 2016. Pour le personnel civil, le processus mis en œuvre pour les opérations de restructuration se déroule conformément aux dispositions prévues par le plan d'accompagnement du personnel (PAR).

Geneviève Girard, maire de Portes-lès-Valence, doit rencontrer le 19 mai prochain le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, à Paris. L'élue s'interroge notamment sur l'impact économique. Le rendez-vous a déjà été reporté deux fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :