Romain Tchénio devient PDG de Toupargel, J.-E. Charret s'en va

 |   |  572  mots
Romain Tchénio
Romain Tchénio (Crédits : Toupargel)
Le conseil d'administration de Toupargel a décidé de nommer Romain Tchénio au poste de PDG du groupe lyonnais. Depuis 2013, il officiait en tandem à la direction générale avec Jacques-Édouard Charret, qui lui, quittera l'entreprise début février. Au neveu du fondateur Roland Tchénio, d'élaborer un nouveau plan stratégique pour le spécialiste de la vente de produits surgelés à domicile.

Une affaire de famille. Romain Tchénio vient d'être nommé PDG de Toupargel, spécialiste de la vente de produits surgelés à domicile. Le conseil d'administration, présidé par son fondateur et oncle Roland Tchénio, en a décidé ainsi vendredi 6 janvier. Alors directeur général de l'entreprise lyonnaise depuis 2013, il officiait en tandem avec Jacques-Édouard Charret.

Ensemble, ils avaient développé le plan stratégique "Engagés clients 2013-2016" pour renouer avec la croissance, en développant notamment très activement la partie digitale. A Romain Tchénio désormais d'élaborer un nouveau "projet stratégique avec son comité exécutif".

Lire aussi : Toupargel, le plan de la dernière chance ?

"Convenu ainsi"

Après quatre années de direction partagée, Jacques-Édouard Charret quittera, quant à lui, le groupe début février.

"C'était convenu comme cela depuis mon arrivée. Il y avait d'autres options mais nous en avons décidé ainsi entre le conseil d'administration et moi-même", explique-t-il à Acteurs de l'économie-La Tribune.

L'ex-directeur général délégué et président du directoire laissera par ailleurs l'ensemble de ses mandats et actions. "Il me semble normal d'en posséder lorsque vous êtes opérationnel. Mais à partir du moment où je ne le suis plus, je vais les revendre à la famille Tchénio."

L'homme quitte l'entreprise sans en dire davantage mais se dit tout de même "satisfait" du travail accompli sur le plan stratégique.

Reconnu dans le milieu de l'agroalimentaire, passé par le groupe Casino, Jacques-Édouard Charret se laisse du temps, et "ne ferme aucune porte", pour penser ses futurs projets. En attendant, il pourrait reprendre son activité de conseil.

Naturelle

Du côté de la direction de Toupargel, le communiqué reçu ce lundi matin 9 janvier s'attarde sur la nomination de Romain Tchénio, 41 ans.

"Romain Tchénio prend naturellement les commandes de notre groupe familial après quatre ans de direction partagée avec Jacques-Édouard Charret. Grâce à son expérience acquise à tous les niveaux du groupe depuis douze ans, Romain connaît parfaitement les rouages de la société", souligne Roland Tchénio.

Il était entré dans l'entreprise en 2004, puis avait été nommé en 2010, directeur commercial avant d'accéder à la direction générale en 2013.

Joint par la rédaction, le groupe souligne "qu'il s'agit d'un mouvement naturel pour la société". En revanche, "Toupargel ne fera pas de commentaire sur le reste", notamment sur le départ de Jacques-Édouard Charret, se référant simplement à l'annonce presse :"Jacques-Édouard Charret quitte l'entreprise et ses mandats après avoir achevé sa mission avec succès. Le conseil d'administration a tenu à le remercier pour son action au service du développement du groupe."

Rassuré

Du côté des syndicats, aucun n'a pu répondre favorablement aux demandes d'Acteurs de l'économie-La Tribune, seul Force ouvrière a pu être joint.

Longtemps sévère à l'égard de la direction, FO se dit plutôt satisfait de la nomination du nouveau PDG : "Avec un trio qui gouvernait, nous étions dans le flou. Désormais, nous savons qu'il y a un capitaine dans le bateau [en l'occurrence Romain Tchénio, NDLR]", annonce Jacky La Soudière, délégué syndical historique du groupe, qui espère un retour à la stabilisation du groupe pour l'année 2017.

Le chiffre d'affaires cumulé au 30 septembre dernier s'affichait à 209,5 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2017 à 9:13 :
Meilleurs vœux à Romain TCHENIO !... A l'évidence le départ de Jacques-Édouard Charret est "spontané" et Romain est probablement en liberté très surveillée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :