Toupargel, le plan de la dernière chance ?

 |   |  3306  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Toupargel réussira-t-il sa mue ? Face à l’érosion de ses ventes et du nombre de ses clients, le fleuron de l’industrie lyonnaise, spécialisé dans la vente de produits surgelés à domicile, tente, par tous les moyens, de renouer avec la croissance. L’ancien numéro 1 du marché refuse d’abdiquer et multiplie les plans d’actions pour recouvrer des résultats positifs. Alors que le projet stratégique "Engagés Client 2013-2016", qui visait à reconquérir le marché est arrivé à son terme, le conseil d’administration a décidé de nommer Romain Tchénio au poste de président directeur général. Neveu du fondateur Roland Tchénio, il occupait la direction générale en tandem avec Jacques-Edouard Charret qui lui quitte l’entreprise, et va désormais élaborer un nouveau plan stratégique. Mais suffira-t-il à redresser la barre d’un navire qui tangue ?

Article mis à jour le 9 janvier 2017, à 10h.

"Toupargel devient le premier distributeur de surgelés en France à proposer son offre via une place de marché." Et pas n'importe laquelle puisqu'il...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2016 à 13:12 :
Je suis triste de voir ce que devient cette entreprise pour laquelle j'ai travaillé 19 ans
(Agrigel puis Toupargel) que j'ai quitté en 2007 . J'ai quitté la société , par choix de vie pour travailler en tant que commercial dans une entreprise locale pour vendre des produits maison et locaux , c'est l'avenir !
a écrit le 24/10/2016 à 13:44 :
"Cette fusion a eu des conséquences sur l'activité qui s'est naturellement contractée"

Non cette fusion a eu lieu parce que c'est définitivement un secteur en perte de croissance qui ira jusqu'au bout de sa déchéance.

Des prix excessivement chers même pour leurs produits bas de gamme maison, des clients qui veulent manger des repas sains et donc des légumes frais, des viandes de boucherie et-c... Les gens en ont marre des produits de l'agro-industrie or les surgelés comme toupargel ne proposent que cela.

Je ne parle pas des conditions de travail, nous avions une représentante qui y travaillait depuis 6 ans afin de prendre des commandes par téléphone et à qui on a dit brusquement de prendre la route pour aller voir les clients à bord de la voiture la moins chère qu'il soit et donc particulièrement inconfortables, problèmes de dos, salaires minables, heures de travail délirant, c'est une économie qui meure et c'est très bien comme ça.
Réponse de le 24/10/2016 à 16:58 :
a cause de gens comme vous qui n'achetent pas leurs produits, des milliers de salaries vont se retrouver au chomage
votre egoisme est sans nom!
encore un syndicaliste protege ou un fonctionnaire rentier!
Réponse de le 24/10/2016 à 19:35 :
Je crois que c'est la première fois que vous me faites rire, merci à vous même si ce n'était pas volontaire je suppose.

Les armes chimiques font également travailler des ouvriers, les mines anti personnelles aussi, le round up également, les armes font travailler des milliers des gens, les camps de torture également, les prisons aussi et-c...

Ni syndicaliste, ni fonctionnaire, ni rentier, vous ne pouvez pas me mettre dans une case et ça vous fait peur surtout mais sachez que nous sommes nombreux ceux que vous ne pouvez pas classer dans des cases afin de vous rassurer.
Réponse de le 03/11/2016 à 8:17 :
tu me fais bien rire =D =D =D =D

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :