Marketing vert : quel intérêt pour les marques ?

 |   |  727  mots
Fanny Reniou et Elisa Monnot se sont notamment intéressées à la question du suremballage pour les yaourts.
Fanny Reniou et Elisa Monnot se sont notamment intéressées à la question du suremballage pour les yaourts. (Crédits : © Eric Vidal / Reuters)
Parfois accusées de greenwashing, les marques se lancent dans ce que l'on appelle le marketing vert. Elles adoptent une démarche écologique pour améliorer leurs ventes, mais aussi l'image du produit. En supprimant par exemple les suremballages. Mais cette stratégie est-elle payante ? Zoom sur cette tendance, alors que se déroule jusqu'à ce vendredi à l'IAE Lyon- Université Jean Moulin, le congrès de l'association française du marketing.

Au rayon yaourts d'un supermarché, les marques se succèdent sur les étalages. Les formats aussi. En plastique ou en verre, en pot ou au format bouteille. Mais surtout, avec ou sans suremballage, à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :