Chocolat : Weiss investit pour renouer avec les bénéfices en 2017

 |   |  395  mots
Les Ateliers Weiss seront voisins de l'ensemble commercial Steel qui doit ouvrir ses portes en 2018.
Les Ateliers Weiss seront voisins de l'ensemble commercial Steel qui doit ouvrir ses portes en 2018. (Crédits : DR)
Le chocolatier fondé en 1882 par Eugène Weiss lance le chantier d'extension de son siège à Saint-Etienne, afin de créer un lieu de rencontre autour du chocolat (expositions, boutique, restauration). Le projet s'inscrit dans la stratégie de développement de la marque, qui vise un retour à la rentabilité d'ici deux ans.

Deux ans après sa reprise par le groupe Bongrain, le chocolatier stéphanois annonce qu'il investit 2 millions d'euros dans la construction d'un lieu de vie autour du chocolat. Baptisé « les Ateliers Weiss », cet espace de 500 mètres carrés, qui est une extension de son usine stéphanoise, ouvrira à l'automne 2016. Dressé sur deux niveaux, ce bâtiment visible de loin grâce à sa conception faite de verre et d'acier, réunira un espace d'exposition, une boutique cinq fois plus grande que le magasin d'usine actuel et un espace de restauration doté d'une terrasse extérieure. Les Ateliers Weiss seront voisins de l'ensemble commercial Steel (70 000 mètres carrés) qui doit ouvrir ses portes en 2018.

Entreprise du patrimoine vivant

« Notre ambition est de créer un lieu de rencontre où se côtoient chocolat, culture et gastronomie, s'enthousiasme Clémentine Alzial, directrice générale de la maison Weiss. L'objectif est de faire rayonner la marque. La chocolaterie Weiss est labellisée Entreprise du patrimoine vivant, nous mettons en œuvre un grand nombre de savoir-faire. Il est important de partager cela avec nos aficionados. »

Des Ateliers Weiss, un système de vitrage et une saillie en hauteur permettront de jeter un œil sur la fabrication du chocolat.

1,5 million d'euros de pertes en 2013

Au-delà de l'aspect « vitrine » des futurs Ateliers Weiss, cet investissement s'inscrit pleinement dans la stratégie de développement de la marque initiée il y a deux ans par le groupe Bongrain. L'entreprise, qui emploie plus d'une centaine de salariés, a enregistré en 2013 des pertes nettes à hauteur de 1,5 million d'euros (contre 675 000 euros de pertes en 2012) pour un chiffre d'affaires stabilisé autour de 12,8 millions d'euros. Les chiffres de l'exercice 2014 n'ont pas été publiés.

« Nous ne sommes pas encore revenus à la rentabilité, souligne Clémentine Alzial. L'objectif est de développer la marque pour renouer avec les bénéfices d'ici deux ans. Le projet des Ateliers Weiss est l'un des piliers de cette stratégie. »

BtoB à l'international

L'autre pilier du redressement de Weiss est le développement à l'export sur le créneau BtoB (fourniture de chocolat aux professionnels des métiers de bouche). « Notre activité à l'export a doublé en deux ans », précise Clémentine Alzial. Rappelons qu'en France, la marque fondée en 1882 par Eugène Weiss dispose de six points de vente (Saint-Etienne, Lyon, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand et Strasbourg).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :