AS Saint-Étienne : une nouvelle stratégie à quitte ou double

 |   |  2206  mots
Roland Romeyer, président du directoire, et Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance. Une présidence à deux têtes.
Roland Romeyer, président du directoire, et Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance. Une présidence à deux têtes. (Crédits : Jean Paul Thomas)
Cette saison, le club stéphanois écrit un nouveau chapitre de son histoire, qu'il veut faire évoluer à tous les niveaux : sportif, organisationnel, infrastructurel, et en matière de formation. Une stratégie souhaitée par ses dirigeants qui entendent faire entrer le club parmi l'élite française, voire européenne. Une ambition osée d'autant plus que son budget (70 millions d'euros) est loin de pouvoir rivaliser avec les grandes équipes. L'heure est donc à la recherche d'un investisseur minoritaire. Un match compliqué à gagner, surtout que l'AS Saint-Etienne évolue sur un territoire en peine d'attractivité pour convaincre des candidats. Pari à double tranchant.

Pour lire l'entretien, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess

C'est un rêve qui se réalise. Ce jeudi 16 février 2017, plusieurs milliers de Stéphanois ont...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :