Asvel Basket : pourquoi l'entrepreneur Hervé Legros entre au capital

 |   |  495  mots
(Crédits : DR)
Le président-fondateur d'Alila entre au capital du club de basket, devenant le deuxième actionnaire derrière Tony Parker. Hervé Legros, autodidacte à la progression éclaire veut contribuer, à travers son expertise entrepreneuriale et "sa vision", aux développements des projets phares de la structure.

C'est l'histoire d'un petit déjeuner avec Gaëtan Muller, qui se concrétise, plusieurs mois après, par une entrée remarquée au capital de l'Asvel Basket, l'un des clubs sportifs les plus prestigieux et ambitieux du paysage français. A 33 ans, Hervé Legros, devient, à titre personnel, le deuxième actionnaire du club, derrière Tony Parker, président et actionnaire majoritaire de la structure villeurbannaise. Le montant de la participation n'est pour l'instant pas communiqué, clause de confidentialité oblige.

Depuis début 2016, les deux hommes multipliaient les rencontres. Le président-fondateur d'Alila, groupe immobilier spécialiste de l'habitat social (149 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015), entre également au conseil d'administration du club.

"Avec Tony Parker, Gaëtan Muller (président délégué), nous sommes de la même génération et avons une vision partagée. Le projet de l'Asvel est sportif, fondamentalement social , mais aussi économique", souligne l'entrepreneur lyonnais.

Expertise entrepreneuriale

Alors que l'Asvel multiplie les grands projets - Arena, Academy -, cherchant ainsi à renforcer se renforcer économiquement pour rayonner sur la scène sportive européenne, Hervé Legros apportera son expertise entrepreneuriale et "sa vision", épaulant ainsi la conduite des projets phares de la structure.

"Dans les moments de forte croissance et de développement, il est essentiel de savoir s'entourer", souligne-t-il, prenant pour exemple sa propre trajectoire personnelle, dans laquelle il a fait appel à des entrepreneurs aguerris pour assurer l'essor de son groupe.

Parfois surnommée comme "le Free de l'immobilier" par le caractère disruptif de son positionnement, Alila connait une croissance fulgurante depuis plusieurs années.

Mais l'entrepreneur veut rester à sa place : "je donnerai des conseils à mon échelle, en fonction des sollicitations du conseil d'administration, du président et directeur général.Je ne rentre pas dans le capital pour m'immiscer et réaliser des projets dont les acteurs sont déjà désignés".

Lire aussi : Asvel Basket : une Arena multifonctionnelle pour changer de dimension

Engagement social

Ainsi, il affirme pour le moment ne pas être concerné par une participation dans le montage financier de l'Asvel Arena, d'un montant d'investissement compris entre 45 et 55 millions d'euros. Les promoteurs TGL Group et DCB International, à l'origine du projet de la nouvelle salle en concertation étroite avec Tony Parker, joueront pour leur part un rôle prépondérant, sur l'ensemble de la chaîne : financement, construction, exploitation. D'autres acteurs privés sont attendus pour financer l'enceinte.

Si le projet d'Academy est également bouclé (30 millions d'euros d'investissement), ce projet transcende la motivation sociale d'Hervé Legros dans son choix de s'investir dans le projet Asvel. "L'Academy est un projet révolutionnaire de formation sportif mais aussi social. Il va nous permettre de redonner aux gens. De donner aux jeunes ce que je n'ai pas pu avoir, d'ouvrir une autre voie pour ceux qui ne réussissent pas à l'école", explique l'autodidacte. "Le sport est dépassement de soi. Le sport est école de vie", disait justement Aimé Jacquet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :