Intérim  : Aprojob se déploie en Rhône-Alpes et Auvergne

 |   |  286  mots
Adeline Freneat : «  Nous ne souhaitons pas faire partie d'un grand groupe. »
Adeline Freneat : «  Nous ne souhaitons pas faire partie d'un grand groupe. » (Crédits : DR)
Dix ans après sa création par trois jeunes diplômés, l'entreprise stéphanoise de travail temporaire Aprojob a dépassé les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires et poursuit sa croissance rapide face aux géants du secteur. Elle vise l'ouverture d'une agence par an dès 2016.

Octobre 2005. Fraîchement diplômés de l'IUP management de Saint-Etienne, Adeline Freneat, Virgil Lintz et Julien Steiner fondent Aprojob, une petite agence de travail temporaire dédiée à l'époque aux étudiants et jeunes diplômés. Dix ans plus tard, l'entreprise emploie vingt permanents et génère de 12 millions d'euros de chiffre d'affaires (prévision 2015). Une belle performance sur un secteur où les principaux concurrents sont des géants comme Manpower, Adecco ou Randstad.

Acteur indépendant

Aprojob a réussi à se faire une place en jouant la carte de la taille humaine et la qualité de prestation (réactivité, pertinence des profils proposés...). « Notre positionnement d'acteur indépendant, c'est ce qui fait notre force, assure Adeline Freneat. Nous ne souhaitons pas faire partie d'un grand groupe. » Cela n'empêche pas la petite entreprise stéphanoise de passer de plus en plus d'accords-cadres avec des grands comptes tels que Bouygues.

Mâcon, Clermont-Ferrand...

Pour réussir à maintenir un rythme de croissance annuel de 20 %, Aprojob vise l'ouverture d'une nouvelle agence chaque année à compter de 2016. Les villes de Mâcon et Clermont-Ferrand sont les prochaines dans le viseur. L'entreprise est déjà présente dans la Loire à Roanne, Andrézieux-Bouthéon et Saint-Etienne, ainsi que dans le Rhône à Lyon. Les deux premières agences sont généralistes tandis que les entités lyonnaise et stéphanoise sont davantage spécialisés dans les métiers techniques. En l'espace d'un an, Aprojob a embauché six permanents supplémentaires pour accompagner le développement de son réseau et structurer un service comptable-administratif.
Aprojob emploie en moyenne 430 intérimaires qu'elle met à disposition d'entreprises régionales de toutes tailles : artisans, PME et grands groupes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :