Enise  : l'aveu d'impuissance du directeur Roland Fortunier

 |   |  35  mots
L'Enise forme en permanence près de 1 000 étudiants.
L'Enise forme en permanence près de 1 000 étudiants. (Crédits : YP)
Le directeur de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne quittera son poste au 1er septembre. Il explique ne pas se sentir suivi par une partie du corps enseignant dans la mise en œuvre d'une réforme pédagogique exigée par la Commission des titres d'ingénieurs.

"Ce n'est pas de gaieté de cœur que je quitte la direction de l'Enise." Nommé fin 2010 à la tête de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Saint-Etienne (Enise), Roland Fortunier a annoncé sa démission...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2017 à 20:27 :
Bonjour,
Juste une remarque sur le contenu de votre article concernant la réforme proposée en 2012 : il est beaucoup trop réducteur de dire qu'il ne s'agissait que d'un simple "basculement d'un stage de 3e année en 2e année"..
Sa durée était réduite et sa portée aneantie.
La réforme était beaucoup plus profonde, la structure de la formation de l'Enise était remise en cause.
L'Enise était en mesure de conserver son modèle de formation et se conformer aux exigences de la CTI, d'autant plus avec l'augmentation de ses dotations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :