Enseignement supérieur : l'autre enjeu de l'axe Lyon-Chine

 |   |  861  mots
(Crédits : Nouvel Institut Franco-Chinois / Rue Sedaine Production)
Chaque année, 10 millions de jeunes chinois arrivent sur les bancs de l'enseignement supérieur. Parmi eux, seuls quelques milliers (entre 3 500 et 5 000 étudiants selon les estimations) choisissent des structures lyonnaises. Un potentiel de taille pour des établissements en quête de nouveaux marchés, que la réouverture active du Nouvel Institut Franco-Chinois pourrait contribuer à développer.

Ce jeudi 15 septembre, Thierry de la Tour d'Artaise, président du Nouvel Institut Franco-Chinois et président-directeur général du Groupe Seb et Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon célébraient,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :