Taïg Khris : "Ma mentalité de sportif était celle d'un startupper"

 |   |  765  mots
Taïg Khris, ici en 2014.
Taïg Khris, ici en 2014. (Crédits : Official Leweb Photos / Flick'r)
L'ancien champion du monde de roller a fondé en 2014 sa propre startup, onoff Telecom. Le principe de l'application qu'il a développée est relativement simple : elle permet d'ajouter plusieurs numéros à sa carte sim. Deux ans plus tard, son entreprise compte 35 personnes, et Taïg Khris a levé 1,8 million d'euros au mois de mai. La suite ? Pourquoi pas révolutionner le marché des télécoms. Un nouveau défi à forte adrénaline pour celui qui se jetait, en 2010, du 1er étage de la Tour Eiffel.

En une heure, quatre personnes sont venues vous féliciter, elles vous tutoient, sont impressionnées par votre parcours. Un entrepreneur vous a même surnommé Largo Winch. Comment expliquer cet...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2016 à 10:28 :
"Jeune entrepreneur" ne serait-il pas mieux et plus français que "startupper" ? On pourrait aussi avoir des articles totalement en anglais, et écrit par des Anglophones puisque je doute qu'à part ce "gobbledygook", nos journalistes soient capables de parler la langue de "j'expire" malgré qu'ils prônent la mort de notre langue :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :