Startup : Skinjay, le bien-être en capsule

 |   |  422  mots
La capsule Skinjay s'intègre dans un mixer.
La capsule Skinjay s'intègre dans un mixer. (Crédits : DR)
Sa capsule ne renferme pas du café, mais un liquide naturel à base d'huiles essentielles qui, sous la douche, parfume l'eau. Innovation lyonno-parisienne, Skinjay a déjà séduit l'hôtellerie de luxe et entend se renforcer sur le marché du grand public.

Plus de 150 000 capsules vendues en une année à une centaine d'hôtels quatre et cinq étoiles ainsi qu'auprès de palaces tels que le Georges V à Paris ou le Marriott, les capsules Skinjay ont fait une entrée remarquée dans l'hôtellerie de luxe. Sur les 12 prochains mois, 1 000 établissements devraient en proposer à leurs clients soit 450 000 exemplaires vendus.

Produit renfermant un liquide composé d'huiles essentielles garanties 100 % naturelles, les capsules Skinjay offrent ainsi à l'utilisateur une douche bien-être, parfumée.

Pour l'utiliser, un mixer doit être installé "sans travaux et sur n'importe quel type de douche", afin de pouvoir y insérer la capsule. Une double innovation imaginée un jour de 2012 dans un hôtel, par Nicolas Pasquier, son directeur général :

"J'ai pris une douche, l'eau avait une odeur agréable avec une saveur particulière, et le déclic est survenu. Dès lors, j'ai travaillé à l'idée de personnaliser sa douche, à ce qu'elle parfume le corps."

Made in France

Le début de l'aventure. Trois ans de recherche et développement auront été nécessaires pour faire de l'idée un produit commercialisable. Disposant d'un laboratoire à Saint-Fons (Rhône) sur la plateforme Axel'ONE, le fondateur installe le siège à Paris pour être au plus près des centres de décisions et ouvre une ligne de production avec un Esat (établissement et service d'aide par le travail) à Lyon pouvant fournir jusqu'à quatre millions de capsules par an. Par ailleurs, il compose avec une quinzaine de sous-traitants (parfumeur, robinetier, designer, etc.) collaborant avec la société de sept salariés.

La capsule Skinjay est vendue dans un pack de six à 11,90 euros ou 213 euros avec un mixer. Un montant élevé que son fondateur justifie par un produit "haut de gamme, made in France, naturel, éco-responsable, et sans produit chimique". Ce qui séduit les professionnels.

Grand public

Une levée de fonds de plusieurs millions d'euros, attendue début 2017, doit pouvoir apporter à la société les moyens de ses ambitions, à savoir l'expansion internationale pour le secteur de l'hôtellerie, et une communication plus large afin de se renforcer sur le marché du grand public.

"Désormais, à nous de trouver les bons leviers de capital-risque", précise Nicolas Pasquier qui devrait boucler un chiffre d'affaires d'un million d'euros à la fin de l'année.

Dans les tuyaux, Skinjay imagine aussi d'autres gammes de produits : des coffrets box pour les particuliers, mais aussi des capsules pouvant diffuser du shampoing ou encore, loin de la salle de bains, mais dans le jardin, des engrais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :