Voiture autonome  : la Link & Go d'Akka veut sortir des frontières

 |   |  437  mots
(Crédits : DR)
La citadine française autonome et électrique, vitrine technologique du groupe d'ingénierie et de conseil Akka, suscite l'intérêt de la région Bruxelles Capitale. Elle a été présentée également à Dubaï qui réfléchit à la ville intelligente de demain.

Grand jour pour la filiale Akka Technologies Benelux. Link & Go, la voiture autonome 100 % électrique développée par le groupe d'ingénierie et de conseil technologiques, sera présentée ce mardi à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2016 à 7:37 :
Pourquoi ces copy-cats de Google cars doivent-ils être laids et lourds?
a écrit le 29/06/2016 à 16:02 :
C'est bien les "Google car" mais pas très efficient vu le poids trop élevé. Il est dommage que l'on ne parle pas des multiples Trike hybrides (3 roues donc coef de roulement réduit) qui utilisent le solaire (plus de 35% d'apport énergétique direct), le pédalier (pour le sport et 25% d'apport d'énergie) et l'électricité pour le solde et qui en matière de mobilité, avec 2 places, une autonomie souvent de plus de 100 km, une vitesse soit légale de 48 km/h (donc sans permis ni assurance car dans la gamme cycle avec assistance électrique), ou 70 km/h et plus, correspondent à 77% des déplacements quotidiens dans le monde ! Ils sont les plus efficients au plan énergétique, d'utilisation de peu de batteries et ressources et de place. Voir par exemple pour la Bulgarie le Solar Amphibialn Inde qui fait l'objet actuellement d'un financement participatif : http://solaramphibian.com/pictures-gallery.php

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :