Startup : Véritable invente le potager autonome pour citadins

 |   |  469  mots
Tony Campillo, l'un de deux dirigeants, à côté du prototype.
Tony Campillo, l'un de deux dirigeants, à côté du prototype. (Crédits : A.T.)
D'ici cinq ans, Véritable, une jeune startup ardéchoise espère devenir leader dans l'agriculture urbaine, avec son projet de potager intérieur. Une idée qui est née lors des études de deux jeunes entrepreneurs.

Article édité le 20/10/15 à 16h42. Actualisé le 3/11/15 à 12h23

Ils ont la trentaine. Pendant leurs études, sur le campus de La Doua à Villeurbanne (Rhône), les deux colocataires étaient frustrés de ne pas avoir accès à un potager pour récolter et cuisiner leurs propres fruits et légumes. L'un est biologiste, l'autre est ingénieur en électronique. Depuis un an, ils se sont penchés sur la création d'un potager d'intérieur. Un hobby devenu très rapidement un business à développer et deux emplois à temps plein.

En juin dernier, ils créaient ainsi la société Véritable (au capital de 42 400 euros), à Lyas, près de Privas, en Ardèche.

Éclairage optimisé et gestion automatisée

"Un potager demande un jardin, du temps et un savoir-faire. Avec notre potager intérieur autonome, nous voulons (re)donner aux citadins l'envie de savourer des fruits et légumes sains, cultivés par leurs soins", explique Tony Campillo, l'un de deux associés.

potager véritable

Avec Nicolas Gehin, il a donc imaginé un potager permettant de cultiver des plantes et légumes à l'intérieur d'habitats. Pour ce faire, un éclairage Led est optimisé pour les cultures. Le potager gère également automatiquement la gestion de l'eau ainsi que la consommation électrique.

Des paysans d'appartements

Si la société présente un matériel innovant à l'empreinte écologique faible, elle souhaite aussi proposer des graines pour "leur qualité et leur adaptation à une culture en intérieur". Une application mobile sera par ailleurs mise en place. Celle-ci se veut être pratique en permettant notamment l'accès à des conseils et à un calendrier de plantations et des récoltes. Objectif affiché : créer une communauté des "paysans d'appartements".

D'ici cinq ans, la jeune pousse espère devenir un leader en matière d'agriculture urbaine en investissant les intérieurs.

"Ce produit connecté est réduit et design. Nous surfons aussi sur la vague du "manger bien". Les produits issus de l'agriculture biologique ont le vent en poupe, tout comme la culture de plantes aromatiques. Les émissions télévisuelles de cuisine suscitent également un engouement pour le faire soi-même", poursuit Tony Campillo.

Un soutien par le crowdfunding

Pour l'heure, la version actuelle permet de planter des herbes aromatiques (aneth, ciboulette, verveine...) ainsi que des fleurs comestibles, et suffit à une famille de quatre personnes. Mais d'autres contenants, de tailles plus importantes, pourraient voir le jour afin de faire notamment pousser des légumes à racines (poivrons, carottes, etc.)

La startup fait appel au financement participatif sur la plateforme Kickstater à partir du 3 novembre, afin de lancer la fabrication de ces potagers d'intérieur. Elle espère pouvoir atteindre au minimum les 70 000 euros.  Le prix en magasin devrait se situer aux alentours de 120 euros. Les personnes ayant accepté de soutenir le projet se verront accorder une remise de l'ordre de 30 à 40 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2016 à 20:58 :
moi j'adore. bossez bien parce que j'attends le résultat avec impatience. :)
a écrit le 21/10/2015 à 12:19 :
Ca coûte cher et c'est Greeen (comme dans le cinquième élément) : ça va marcher.
a écrit le 20/10/2015 à 19:46 :
C'est un gadget qui sera à la mode plus ou moins longtemps : savez vous combien de m2 il faut pour couvrir les besoins de deux personnes. ?..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :