Le pâtissier Sève teste un robot humanoïde

 |   |  405  mots
La maison Sève utilisera un robot humanoïde pour la confection de ses Pierres des Monts-d'Or ©Collectif Item
La maison Sève utilisera un robot humanoïde pour la confection de ses Pierres des Monts-d'Or ©Collectif Item (Crédits : ©Collectif Item pour le compte du Grand Lyon)
Dès le mois de mai, le pâtissier Sève installera un robot humanoïde dans son laboratoire lyonnais. A lui les tâches répétitives, peu gratifiantes pour l’homme. Une première qui pourrait faire des émules.

Une pâtisserie réalisée par un robot ? Ce n'est pas une idée ubuesque mais bel et bien une réalité. Dès le mois de mai, le pâtissier-chocolatier Sève (4 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 47 salariés) va introduire dans son laboratoire de Champagne-au-Mont d'Or un robot humanoïde. Rangé aux côtés des robots mixeur, multifonction et batteur, outils du parfait pâtissier, ce robot de la « taille d'un gros bonhomme », réalisera certaines tâches que l'homme accomplit aujourd'hui mais sont « peu gratifiantes pour lui », précise Richard Sève, à l'origine du projet. Le pâtissier-chocolatier réfléchit depuis « plusieurs années » à l'intégration d'un robot parmi ses équipes. « Ce qu'un pâtissier fait aujourd'hui à la main, un travail répétitif et long, demain ça sera automatisé. Un poste plus intéressant sera ainsi donné au pâtissier. » La cadence elle, ne sera pas pour autant plus importante.

Un robot sur-mesure

Richard Sève utilisera ce robot humanoïde Baxter pour réaliser une des étapes dans la confection des Pierres des Monts-d'Or. Une spécialité de la maison Sève à base de praliné enrobé de meringue royale. Acheté 40 000 euros auprès du distributeur français Génération Robots (achat de l'appareil, développement et installation compris), ce robot prend la forme d'un bras articulé avec des mains conçues à la demande du pâtissier. Il est ensuite géré par un logiciel sur-mesure qui répondra aux exigences du poste. Si l'expérience est concluante, Richard Sève pourrait équiper son laboratoire d'un nouveau robot de ce type mais pour la confection de macarons.

Un pâtissier innovant

Très au fait des innovations, le chocolatier remplacera aussi prochainement ses cahiers de recettes par des tablettes tactiles pouvant être « immergées dans l'eau », se réjouit Richard Sève. Les cinq boutiques de la maison en seront équipées également. Le patron de la maison lyonnaise est « persuadé » que les innovations technologiques ont toute leur place dans son laboratoire. « Ils sont compatibles avec la confection artisanale, explique le maître-chocolatier. Nous sommes dans la même transition qu'il y a 30 ans avec l'informatique. Ce qui ne nous a pas empêchés de rester des artisans ! »

Les robots-pâtissiers n'ont pas vocation à remplacer les pâtissiers-humains. Les éclairs au chocolat seront toujours fabriqués par des petites mains, bien vivantes. On est rassuré.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :