Les ateliers do-it-yourself d’HelloMaker débarquent à Lyon

 |   |  336  mots
Une centaine d'ateliers sont proposés par une trentaine de créatifs lyonnais.
Une centaine d'ateliers sont proposés par une trentaine de créatifs lyonnais. (Crédits : DR)
Deux ans après sa fondation en Belgique, la plateforme HelloMaker arrive à Lyon. Des créatifs de toute l’agglomération proposent des ateliers aux particuliers passionnés de do-it-yourself.

Réaliser un bouquet de fleurs en origami ; décorer des cupcakes en pâte à sucre ; apprendre à tisser... La liste des ateliers proposés par HelloMaker est déjà longue à Lyon, où la startup belge s'est lancée le 22 mai 2016.

Version française de 1001Belges.be, HelloMaker met en relation des "makers" (créatifs) et des personnes susceptibles de participer aux ateliers proposés. Sur un site dédié, ils pourront choisir parmi une sélection d'ateliers d'arts créatifs et culinaires.

"Lyon s'est imposée en raison des nombreux arts créatifs que l'on trouve dans cette ville et de son goût pour la gastronomie", explique Erwin Boodhun, chargé de l'implantation française d'HelloMaker.

Des créatifs pour la plupart professionnels

HelloMaker a reçu l'aide de Business France pour s'implanter à Lyon. Depuis, la startup peut compter sur le réseau de structures locales référentes comme le Village des Créateurs, Arts Pentes ou encore les Lyonnaises. Pendant deux à trois mois, Erwin Boodhun a arpenté la Croix-Rousse et autres quartiers créatifs lyonnais pour rencontrer les futurs makers.

"Quand ils me racontent leur passion et comment ils ont créé leur activité, j'ai souvent moi aussi envie de participer à leur atelier."

La communauté, encore à ses balbutiements à Lyon, est principalement composée de femmes âgées de 25 à 40 ans. Elles ont le choix entre les ateliers d'une trentaine de "makers", pour 20 à 100 euros environ. HelloMaker récupère ensuite 10 % sur chaque inscription.

Les créatifs sont pour la plupart des professionnels. Ils accueillent des groupes de 2 à 10 personnes, pendant quelques heures, une demi-journée, ou plusieurs jours dans le cas des stages. Les participants peuvent, suite à l'atelier, poster une évaluation en ligne. Pour l'instant, les notes sont bonnes : le site enregistre une moyenne de 4,8/5 pour la centaine d'ateliers proposés.

La startup pourrait bientôt arriver simultanément dans trois villes françaises. En Belgique, où HelloMaker a été élue meilleure startup de l'année 2015, le site est en cours de traduction pour un lancement en Wallonie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :