CGPME for h’all : un lieu de synergie pour les startups

 |   |  641  mots
(Crédits : Laurène Perrussel-Morin)
La CGPME du Rhône et la SACVL ont inauguré le 7 juin un nouvel espace de travail pour les startups : le CGPME for h’all by SACVL. Un lieu de rencontres et d’échanges fondé sur le partage de compétences entre les jeunes pousses dont le but est de les rapprocher des TPE-PME traditionnelles.

Le premier étage du siège de la SACVL, quai Fulchiron, à Lyon, a "un ver dans la pomme". Si Cyril Ihssan, référent startups de la CGPME du Rhône, utilise cette expression, c'est parce qu'il espère que les 19 startups qui travaillent depuis quelques semaines dans ce "CGPME for h'all by SACVL" favoriseront le dynamisme d'entreprises plus traditionnelles.

Partage de compétences

Les 500 mètres carrés de bureaux, lumineux et décorés sobrement, sont réservés à un certain public : les adhérents de la CGPME du Rhône qui vont créer une startup ou qui l'ont créée depuis moins de trois ans. Ils doivent avoir un réel besoin d'hébergement et être prêts au partage de compétences avec des TPE et PME. Leurs aptitudes, dès leur arrivée, sont référencées afin de pouvoir servir aux autres entrepreneurs. C'est sur ce particularisme que souhaite se démarquer ce nouvel espace, alors que les structures pour jeunes pousses se multiplient sur le territoire.

Depuis l'espace collaboratif, que certains startuppers appellent "espace convivial", le partage de compétences est déjà à l'œuvre. Marie-Anne Cloarec, en cours de création d'un boîtier de déconnexion pour smartphones, BoxPopuli, illustre :

"Avant, je travaillais dans la gestion comptable. Je ne savais pas vraiment quelles étapes suivre pour construire mon objet. La startup assise en face de moi dans l'open-space réalise un prototype. Elle m'a aidée à y voir plus clair, tandis que je peux l'aider avec l'aspect financier."

"Étape particulière"

Comme les 18 autres jeunes pousses, BoxPopuli peut profiter de ces espaces de travail pour un loyer très modéré : les six premiers mois sont gratuits, puis le mètre carré est loué 13 euros par mois, eau, chauffage, ménage compris. Une place dans l'espace ouvert coûte 30 euros par mois, tandis que les bureaux fermés en coûtent 110 à 150. Dernier détail : les startups ne peuvent pas résider plus de dix-huit mois dans les locaux. Si leur développement leur permet de chercher d'autres bureaux, la SACVL leur propose des offres compétitives.

CGPME for h'all

De gauche à droite : David Kimelfeld, vice-président de la Métropole de Lyon, Thomas Rudigoz, maire du 5ème arrondissement de Lyon, François Turcas, président de la CGPME du Rhône et Bernard Bochard, président de la SACVL

Tous les partenaires insistent pour dire que cet espace de travail n'est ni un coworking place, ni un incubateur, ni un accélérateur. Les startuppers précisent qu'il s'agit d'une étape particulière dans la vie de leur entreprise.

"Le coworking, c'est quand on est une toute petite équipe, d'une ou deux personnes. CGPME for h'all, c'est avant de vraiment prendre son envol", détaille Valérie Touraine, cofondatrice de la startup gastronomique Degust & Co.

Pour Cyril Ihssan, "c'est plutôt un lieu de fertilisation pour startups qui acceptent de partager leur temps et leurs compétences avec nos partenaires traditionnels."

CGPME for start-up

Aider les startups n'est pas une préoccupation nouvelle pour la CGPME du Rhône : ce nouveau dispositif s'inscrit dans le programme "CGPME for start-up" qui favorise les rencontres entre startups et TPE. François Turcas, président de la CGPME Auvergne Rhône-Alpes, rappelle :

"Les TPE-PME doivent adapter leurs modes de pensées et d'actions pour assurer leur survie et leur développement. Nous les sensibilisons et les guidons sans cesse vers de nouvelles opportunités."

Lire aussi : Le CGPME Camp veut réveiller l'innovation des PME

Avec le CGPME for h'all, la SACVL s'éloigne de sa zone de confort. Bernard Bochard, président de la société de construction et de gestion immobilière, est fier de l'initiative :

"La SACVL se réjouit d'agir en faveur de l'intelligence collective pour la création de valeur."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :