Innovation : Woonoz et Navya décrochent le Pass French Tech

 |   |  327  mots
Fabrice Cohen, l'un des dirigeants de Woonoz
Fabrice Cohen, l'un des dirigeants de Woonoz (Crédits : Maxime Hanssen)
Ces deux entreprises lyonnaises à forte valeur technologique rejoignent le club fermé du Pass French Tech, qui accompagne les jeunes pousses en hyper-croissance.

Après huit lauréats sélectionnés lors de la 3e promotion, deux nouvelles entreprises à fort potentiel de croissance viennent garnir les rangs des lauréats du Pass French Tech issus de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il s'agit de Navya et Woonoz.

Forte de 150 salariés et de plus de 30 millions d'euros levés, l'entreprise technologique lyonnaise Navya, dirigée par Christophe Sapet, développe des solutions de mobilité innovantes, intelligentes et durables. Elle est ainsi à l'origine de la navette autonome Navly, qui après avoir investit le territoire d'expérimentation de la Confluence à Lyon, essaime dans d'autres villes, à l'instar de Paris, où à une navette a été mise en place à la Défense. La jeune pousse, qui vise un développement international a vu son chiffre d'affaires passer entre 2014 et 2016 de 362 000 euros à 3,9 millions d'euros, en hausse de 981,8 %.

Lire aussi : Navya lève 30 millions d'euros pour se développer

Si Woonoz s'est fait connaitre avec le fameux projet Voltaire, la startup lyonnaise a bien d'autres cordes à son arc. Fondée en 2005, cette jeune pousse se revendique leader européen de l'apprentissage adaptatif. A partir de recherches en Neurosciences et en Intelligence Artificielle, Woonoz a développé un moteur d'ancrage mémoriel à partir duquel sont développées des solutions de formation permettant d'adapter le parcours d'apprentissage aux besoins spécifiques de l'apprenant, et d'obtenir une mémorisation particulièrement efficace et durable.

Lire aussi : Woonoz, la startup anti-fautes d'orthographe

L'entreprise revendique plus de 3000 clients publics et privés, dans l'éducation, l'automobile, la banque, l'énergie, la santé. Woonoz compte un effectif de 75 personnes aujourd'hui, et vise une expansion à l'international dans plusieurs pays sur les 12-24 prochains mois.

Ces startups, en hyper-croissance pourront bénéficier, grâce à ce programme, de services privilégiés autour de cinq leviers : financement, international, l'innovation, business development, visibilité.

Lire aussi : French Tech : A quoi sert le Pass pour "l'hyper-croissance" ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2017 à 19:39 :
L'expérimentation entre gares de lyon et austerlitz est le fait d'une autre société Easymile. Navya mène avec succès une expérimentation à La Défense.
Réponse de le 05/10/2017 à 10:33 :
Merci pour ce signalement. C'est corrigé.
Bien à vous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :