Kiss Kiss Bank Bank s'installe à Lyon

 |   |  439  mots
(Crédits : DR)
La célèbre plateforme de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank ouvre un bureau à Lyon. Une première étape pour l'entreprise parisienne qui souhaite mailler les métropoles françaises en particulier celles labellisées French Tech.

Ce jeudi 3 septembre, c'est à Lyon, dans le lieu culturel à la mode, le Sucre, qu'une partie de l'équipe de Kiss Kiss Bank Bank lancera officiellement sa première antenne locale.

Une démarche que la plateforme de crowdfunding engagée dans une volonté de se rapprocher « en priorité » de sa communauté de porteurs de projets (en les accompagnement) ainsi que de ses « kiss kiss banker », autrement dit, ceux qui les soutiennent financièrement (en ouvrant les portes de ses bureaux de temps en temps par exemple). Et « ainsi pouvoir mieux appréhender les réseaux », précise Vincent Ricordeau, co-fondateur et Pdg de la société.

Lyon marque donc le début de la stratégie de déploiement de l'entreprise, installée à Paris, depuis sa création en 2010.

« Nous avons la structure, la maturité et la capacité financière à mener ce grand projet. »

L'antenne sera installée dans les locaux d'Arty Farty (organisatrice des Nuits Sonores), dont le directeur n'est autre que Vincent Carry.

« Nous nous appuyons ainsi sur ceux qui connaissent au mieux le territoire », explique le Pdg.

1 547 projets en Rhône-Alpes

Un responsable local a été recruté en la personne d'Adrien Biot et des partenariats signés avec des acteurs locaux. Lyon jouera la vitrine de KKBB sur toute la région Rhône-Alpes.

À ce jour, la plateforme a enregistré précisément 1 547 projets venus de la seconde région de France soit 10 % des plus de 15 000 projets mis en ligne depuis le lancement. Argument décisif dans cette implantation.

« Nous voulions démarrer par Rhône-Alpes car elle est très bien connectée, l'écosystème est très actif, et la génération d'entrepreneurs est motivée. Ici, l'idée est de doubler le nombre de projets entre 2015 et 2016. »

Recrutements

Au cours des prochains mois, Kiss Kiss Bank Bank devrait ouvrir d'autres antennes dans les métropoles, en particulier celles labellisées French Tech. Il n'est donc pas impossible, note Vincent Ricordeau, que le spécialiste du crowdfunding, installe « une personne à Grenoble, selon la demande ». Mais de préciser :

« Nous ne sommes pas focalisés sur la technologie, mais avant tout sur la créativité. »

L'entreprise, qui fêtera ses six ans en mars prochain et ses 40 millions d'euros collectés, mène en parallèle un déploiement à l'étranger avec des ouvertures programmées au Canada et en Allemagne.

Une démarche globale qui s'accompagne aussi de recrutements pour l'entreprise qui réalise deux millions de chiffre d'affaires.

« De 12 en septembre dernier, nous sommes désormais 25. À l'avenir, nous pourrions même en compter une quarantaine de plus à l'avenir », annonce son co-fondateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :