Les business angels lyonnais se fédèrent en une structure commune

 |   |  445  mots
(Crédits : LSU)
Les six clubs de business angels présents sur le territoire de la Métropole se regroupent dans une structure unique : Lyon Métropole Angels. L'objectif est de mutualiser les compétences et les ressources, mais également de permettre une meilleure identification de ces financeurs.

C'est une nouvelle qui devrait contenter startups et investisseurs. Les six clubs de business angels (adhérant à France Angels) présents sur le territoire de la métropole de Lyon se regroupent au sein d'une structure unique, Lyon Métropole Angels. "L'objectif est de mutualiser les deal flow (proposition d'affaires) et les ressources financières des membres", explique Gilles Assollant, président de l'association. Celle-ci a été fondée en janvier 2015. L'objectif est également de présenter un interlocuteur unique afin de simplifier les relations avec les entreprises et les autres éventuels investisseurs.

Une force de frappe plus efficace

Auparavant, les six clubs, soit environ 240 adhérents, étaient éclatés. Chacun spécialisé, soit sur un secteur, comme Health Angels Rhône-Alpes ou Art et Métiers Business Angels ; soit en lien avec des associations d'anciens élèves, comme Insa Angels ou Business Angels EMLYON. Beaujolais Angels était pour sa part territorialisé.

"Avec cette démarche, nous pouvons avoir une force de frappe plus importante dans la construction et dans le cofinancement, même si c'était déjà une démarche qui existait entre les différents clubs", précise Gilles Assollant. En 2014, les six structures ont étudié 200 dossiers. 40 ont été investis par les business angels, pour un montant de 3,7 millions d'euros, et environ 12 millions d'euros grâce à l'effet de levier. Au niveau national, 41 millions d'euros ont été investis, pour un effet de levier de 120 millions d'euros (chiffres 2013).

Lyon metropole angels

Avec ce regroupement, le nombre potentiel de business angels pourrait augmenter, jusqu'à atteindre entre 250 et 300 membres, pour une capacité de financement annuel d'environ quatre millions d'euros. L'objectif est de financer de façon prioritaire les projets du territoire de la Métropole : "la proximité géographique permet de suivre précisément l'avancée des initiatives", détaille Gilles Assollant. En effet, outre sa participation financière, le business angel met à disposition de l'entrepreneur, ses compétences, son expérience, ses réseaux relationnels.

Une seule porte d'entrée

C'est sur un deuxième segment que cette nouvelle structure devrait également prouver son efficacité : celui de l'identification. Le président précise :

"Il s'agit de représenter l'ensemble des clubs vis-à-vis de l'écosystème lyonnais. Face aux nombreuses initiatives, comme celle de Lyon French Tech, nous estimions important d'avoir un interlocuteur unique, aussi bien pour les porteurs de projets que pour les éventuels investisseurs."

L'association Lyon Métropole Angels fédère également des membres associés (acteurs locaux, fonds d'investissement) ainsi que des partenaires et des sponsors, qui proposent un apport en compétence ou en financier. Les protagonistes se retrouveront début septembre 2015 pour leur première séance plénière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :