France Expérimentation, dernière brique du "choc de simplification"

 |   |  767  mots
(Crédits : @ventilairsec (Twitter))
Le dernier volet du "choc de simplification" a été présenté ce jeudi à l'Élysée. Parmi les 24 nouvelles mesures à destination des entreprises, la création du dispositif France Expérimentation, qui permet à des projets innovants d'obtenir des dérogations temporaires au cadre réglementaire en vigueur.

C'est une mesure qui aurait pu être présentée par Emmanuel Macron, lorsqu'il était à Bercy, suite à son lancement en juin dernier. Elle a finalement été officialisée ce jeudi à l'Elysée, par le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2017 à 21:11 :
Je ne lis même pas l'article tant le thème est éculé ; dans la presse on appelle cela "un marronnier" ; c'est le thème très pratique à ressortir avant chaque élection : la simplification administrative et la lutte contre "la paperasse" ; ça ne mange pas de pain, ça n'engage à rien et c'est un thème "cœur de cible" auprès des entreprises. Sauf que cela fait 25 ans qu'on nous ressort la "simplification administrative" qui consiste, le plus souvent, à ouvrir un nouveau guichet "simplificateur" qui emmerdera encore un peu plus les citoyens.
a écrit le 25/03/2017 à 14:44 :
Par principe, la simplification ne devrait pas créer de structures supplémentaires, mais réduire les existantes ! : "La création du dispositif France Expérimentation, qui permet"
a écrit le 24/03/2017 à 16:50 :
Les lois ne sont que rarement appliquées. Le cour des Comptes le rappelle tous les ans.
Par exemple les controles des organismes de formation professionnelle: une centaine de controles par an : faux bilan, abus de biens sociaux, marchandage de main d'oeuvre, sous-traitance de marché publics de formation sans appel d'offres.

Les expérimentations ne seront pratiquement pas mises en oeuvre, ni controlées.

"Les Français doivent faires des efforts" nous dit-on.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :