Le carnet de santé passe au numérique

 |   |  445  mots
Les patients auront accès au carnet de vaccination électronique via le site mesvaccins.net.
Les patients auront accès au carnet de vaccination électronique via le site mesvaccins.net. (Crédits : DR)
Jusqu'au 30 mars se tient la semaine européenne de la vaccination. L'occasion de revenir sur une initiative rhônalpine lancée officiellement au début du mois d'avril : le carnet de vaccination électronique. Si pour l'instant l'expérimentation se limite à la région lyonnaise, elle pourrait bien être élargie au reste de la France à compter de 2017.

"Notre objectif est que le carnet de santé devienne has-been", lance le docteur Jean-Pierre Enrione-Thorrand. Avec Jean Stagnara et l'URPS Médecins Auvergne Rhône-Alpes, il a participé à la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2016 à 16:19 :
Bonjour,

Cet article mériterait une investigation plus approfondie sur le sujet du CVE.
L'Agence Régionale de Santé Aquitaine et l'URPS des médecins libéraux aquitains ont d'ores et déjà financé le développement de mesVaccins.net. Une intégration au sein de l'ENRS Aquitain fut également réalisée par le GCS Télésanté Aquitaine dans le cadre de ce financement.

Je vous invite à réaliser une simple recherche sur n'importe quel moteur de recherche et vous retrouverez l'ensemble des communications sur ce sujet. Vous constaterez que l'Aquitaine s'est emparée du sujet il y a déjà plus de 3 ans. L'ARS ALPC communique toujours sur ce sujet auprès des professionnels et des patients.

L'expérimentation TSN a pour objectif de mettre à jour le cadre d'interopérabilité sur les sujet du CVE afin d'engager une démarche auprès des éditeurs de LGC portée par le nationale, avec une région pilote sur cette intégration au sein des LGC.

Merci de rester juste dans vos propos, sans dénigrer le travail réalisé sur ce sujet par l'ensemble des acteurs aquitains (URPS, ARS ALPC, GCS Télésanté Aquitain)..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :