Startup : 87seconds poursuit son développement à Lyon

 |   |  487  mots
(Crédits : DR)
Après Bruxelles et Paris, la start-up belge 87seconds, spécialiste de la vidéo didactique de courte durée, a choisi Lyon pour conforter son implantation en France. Une situation stratégique qui lui permet de rayonner sur Auvergne Rhône-Alpes et d'approcher les pays limitrophes, Suisse en tête.

En 2012, à Bruxelles, un trio belge composé de Thibaut Dehem, d'Olivier Verdin et d'Olivier Simonis lançait  87seconds, une startup produisant de la vidéo explicative de courte durée. Quatre ans plus tard, et après Paris, elle a choisi Lyon pour poursuivre son développement dans l'Hexagone.

L'idée de 87seconds repose sur le concept suivant : s'appuyer sur un système de plateforme collaborative pour produire des vidéos de format court, basées sur des techniques d'animation.

1'27, le format idéal d'une vidéo

Sur la plateforme, les clients peuvent suivre, modifier et valider les différentes étapes de leur projet. En lien, selon la formule choisie, avec l'équipe créative, située dans ses bureaux bruxellois ou parisiens (une dizaine de graphistes sur les 22 salariés au total et un réseau d'indépendants) sollicitée en fonction des compétences nécessaires pour réaliser ces vidéos de 87 secondes maximum. Soit 1 minute 27 secondes, le format idéal pour une vidéo explicative selon les fondateurs.

"Nous sommes convaincus de la puissance de la vidéo explicative. Mais pour la majorité des entreprises, elles sont trop onéreuses et complexes à produire. Notre système permet de fluidifier les échanges entre les différents intervenants, de réduire les délais de production et donc les coûts", explique Thibaut Dehem, l'un des fondateurs de 87seconds.

La start-up prône la transparence des prix, affichés sur son site internet. Il suffit de cliquer pour commander la production d'une vidéo : tout se passe ensuite en ligne.

Appui stratégique et déploiement européen

Pour imposer sa plateforme auprès des grands comptes, et facturer davantage la prestation, le studio créatif, qui a déjà séduit Michelin, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, Saint-Gobain, KPMG, Voyagessncf.com ou Nestlé a misé sur des antennes commerciales physiques : à Bruxelles, puis, un an plus tard, à Paris.

"Le bureau de proximité est une suite logique dans notre développement. C'est un process efficace pour accompagner les entreprises en amont de leur stratégie", justifie Thibaut Dehem.

Elle vient donc de choisir Lyon, séduit par l'écosystème et le dynamisme de ses acteurs, pour poursuivre son développement français et se rapprocher des clients régionaux. Ce bureau (deux collaborateurs) rayonne sur la région Auvergne Rhône-Alpes et lorgne en direction de Marseille.

"Outre Michelin, nous avons déjà réalisé des vidéos pour Inelys et Woozjob, une autre startup lyonnaise. Nous travaillons sur d'autres projets en cours qui sortiront dans les prochains mois", souligne Eloïse Raillard, en charge du développement de 87seconds à Lyon.

Les ambitions du Belge (chiffre d'affaires du groupe : 1,4 million d'euros) ne s'arrêtent pas là. Après Lyon, il vient d'ouvrir un bureau à Genève et prévoit une implantation à Amsterdam courant 2016, suivit de Zurich, toujours en Suisse. Il s'attaquera ensuite à l'Allemagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :