E-Bulle, un fauteuil connecté métamorphose l'open space

 |   |  425  mots
Gaspard Broustine et son associé, Gery Moulas, fondateurs de la startup Leet Design.
Gaspard Broustine et son associé, Gery Moulas, fondateurs de la startup Leet Design. (Crédits : DR)
Installée près de Vichy, la startup Leet Design propose un fauteuil immersif et connecté, la E-Bulle. L'objet de cette innovation ? Augmenter l'efficacité du travail en open space. Le groupe Accor Hôtels a déjà adhéré à ce produit high tech, qui pourrait bien séduire d'autres entreprises.

Un look sixties assumé, une forme de gros œuf et l'assurance de se connecter au reste du monde en quelques secondes... bienvenue dans la E-Bulle ! Ce fauteuil futuriste, mis au point par une jeune start-up auvergnate, Leet Design, pourrait bien révolutionner le travail en open space. Il s'agit tout simplement du premier fauteuil connecté et immersif pour les espaces de travail partagés. La visière qui coupe l'utilisateur des nuisances extérieures est équipée d'un écran 23 pouces tactile full HD fonctionnant sous Androïd. Les accoudoirs possèdent des connectiques USB, HDMI et un variateur d'ambiance lumineuse.

Un produit fabriqué à 100 % région

Cette bulle isolante, qui allie design innovant et nouvelles technologies, a mis trois ans à voir le jour.

"C'est à la suite d'un stage dans une entreprise de communication que j'ai pris conscience de la difficulté de travailler en open space. C'est ainsi que l'idée est née de créer ce fauteuil ", raconte Gaspard Broustine, 26 ans, dont la startup est implantée à côté de Vichy.

D'abord aidé financièrement par ses proches, le jeune homme, diplômé de grandes écoles de commerce (prépa HEC, INSEEC Paris et MBA en Australie), a su trouver des soutiens de poids pour élaborer les premiers prototypes.

La région Auvergne d'abord, via l'incubateur Busi, la Maison Innovergne ou encore le FIAD 2 (Fonds d'investissement Auvergne durable). Puis la BPI et sa French Tech.

"Le fauteuil est né en Auvergne, a été dessiné à Saint-Étienne et il est confectionné dans la région de Bourg-en-Bresse par la société Maréchal Polyester. C'est un produit 100 % Français et très représentatif de la nouvelle grande région", s'amuse son créateur.

 14 500 euros l'unité

Gaspard Broustine et son associé, Gery Moulas, basé à Paris et chargé du développement commercial, viennent de livrer leur première E-Bulle au siège social du groupe Accor Hôtels, à Évry. Un beau client qui pourrait ouvrir la voie vers le succès.

"Des pourparlers sont en cours avec d'autres grands groupes, comme Bouygues, Accenture ou Thalès, qui se montrent très intéressés par le concept. On imagine son utilisation dans les espaces de travail partagés, mais aussi dans les espaces culturels, les hôtels, les aéroports ou les congrès", poursuit le jeune homme.

Seul le coût du fauteuil (14 500 euros l'unité) pourrait représenter un frein. Mais le fondateur espère quand même en commercialiser une vingtaine dès cette année. "Ce serait déjà un beau résultat", estime-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :