Eyes Media sur le point de boucler son premier tour de table

 |   |  415  mots
Christophe Amande, fondateur et dirigeant d'Eyes Media.
Christophe Amande, fondateur et dirigeant d'Eyes Media. (Crédits : DR)
Spécialisée dans l’influence numérique et dans la recherche d’informations dans le cyberespace, la startup Lyonnaise Eyes Media pense réunir 2 millions avant la fin de l’année

Eyes Media a lancé en mars 2015 son nouveau logiciel de Cyber-renseignement « e-Perion ». « Ce logiciel permet de sonder le web visible et invisible dans l'objectif de rechercher des documents, des informations, mais aussi de repérer les auteurs de ces informations afin de les suivre. Ceci, dans une démarche « smart data » en permettant l'exploitation de ces informations Open Data, entre autres, par le biais de cartographies interactives et d'un tableau de bord », résume Christophe Amande, fondateur et dirigeant d'Eyes Media.

Traquer les signaux faibles

En sondant ainsi le web non indexé, la start up ne se positionne pas dans une logique de veille où pullulent les acteurs, même si son logiciel permet de suivre les auteurs des informations, mais sur un marché bien plus restreint. « Nous ne travaillons pas sur la largeur du web, mais sur sa profondeur. C'est un marché de niche », estime le fondateur d'Eyes Media qui promet à ses clients un « service VIP ». Chaque utilisateur de « e-Perion » bénéficie en effet d'un serveur qui lui est dédié. Le gage d'avoir des informations exclusives. « Nous pouvons installer le serveur chez le client ou l'héberger », précise le fondateur d'Eyes Media. Même si le marché est petit, il n'en reste pas moins très ouvert. « Nous sommes en contact avec des institutionnels, mais aussi avec de grandes entreprises, voire de plus modestes dans des secteurs d'activités très différents. Parmi nos premiers clients, nous avons notamment des cabinets de lobbying, mais aussi par exemple, une marque d'enseigne de vêtements qui recherche des informations sur les tendances vestimentaires », explique Christophe Amande.

Enrichir encore le logiciel

C'est pour dynamiser ses ventes que la start up Lyonnaise qui compte actuellement 5 personnes souhaite lever 2 millions d'euros avant la fin de l'année, mais pas seulement. « Nous avons encore beaucoup d'idées pour améliorer notre logiciel. Cette levée de fonds va non seulement accompagner notre développement commercial en France et à l'international mais aussi permettre de renforcer notre équipe préposée à la recherche et développement. L'enjeu étant de répondre aux demandes et à l'évolution de la recherche d'informations au sein du Big Data et du smart data », trace le fondateur d'Eyes Media.

Si tout se déroule comme les premiers contacts avec les investisseurs semblent le laisser penser, Eyes Media pourrait très vite monter en puissance. Son dirigeant annonce un chiffre d'affaires de 1 million d'euro en 2016, puis 5 millions l'année suivante et le double en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2015 à 11:41 :
Dans le contexte de la Loi Renseignement, et compte tenu du précédent avec Amesys dont le logiciel a aidé à attraper et torturer des opposants à Kadhafi en Lybie, le business de cette startup me paraît très sensible...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :