Panama papers : le drômois Gérard Autajon a dissimulé 21,6 millions d'euros

 |   |  397  mots
(Crédits : WOLFGANG RATTAY)
L'affaire Panama papers, révélée par le Consortium international des journalistes d'investigation, n'en finit pas d'indiquer au compte-goutte de nombreux noms. Parmi eux figure celui de Gérard Autajon, PDG du groupe d'emballage éponyme, implanté dans la Drôme.

Article publié le 5/04 à 12h43, mis à jour à 20h14 et 21h36. Actualisé également le 06/04 à 11h12, 12h14 et 13h51

L'émission Cash investigation, diffusée ce soir sur France 2, promet de nouvelles révélations concernant l'affaire "Panama papers". L'hebdomadaire Télérama annonce sur son site que Gérard Autajon, PDG du groupe éponyme à Montélimar (Drôme), serait également cité dans l'affaire.

Forte croissance

Créée en 1964 et spécialisée dans l'industrie de l'étui pliant et de l'étiquette, la société Autajon est présente sur les marchés des parfums et cosmétiques, pharmacie, confiserie et spécialités alimentaires, vins et spiritueux ainsi que la grande consommation. Si son siège social est implanté au sud du département de la Drôme, l'entreprise compte également d'autres sites de production dans l'Hexagone, en Europe mais aussi aux Etats-Unis. La société réalise un chiffre d'affaires d'environ 500 millions d'euros et emploie 3 500 personnes à travers le monde, dont 800 à Montélimar.

En 2015, le magazine Challenge estimait la fortune de Gérard Autajon et sa famille à 130 millions d'euros (contre 120 pour 2014).

Des avoirs dissimulés

Selon Cash investigation, près de 24 millions d'euros auraient été dissimulés. Le Monde avance quant à lui ce 6 avril sur son site Internet la somme de 21,6 millions d'euros. Me Delphine Meillet, l'avocate de l'industriel, précise à Acteurs de l'économie - La Tribune qu'il s'agit de 21,6 millions d'euros, et non de 24 millions. "Il y a une confusion entre l'euro et le franc-suisse", indique-t-elle.

L'argent aurait transité en Suisse, puis à la HSBC-Hong Kong à travers la société écran Forever Unity. Les fonds auraient ensuite transité dans une banque aux Bahamas, puis aux Pays-Bas, et ensuite au Crédit Suisse au Luxembourg. Des démarches effectuées par le cabinet d'avocats Mossack Fonseca, implanté au Panama.

Régularisation en cours

L'émission indique également qu'un site de production du groupe avait fermé en 2012, la société expliquant alors être en proie à des difficultés financières. Interrogé par téléphone dans l'émission, Gérard Autajon indiquait ne pas être courant de ces millions.

Contacté ce mardi soir par Acteurs de l'Economie - La Tribune, Gérard Autajon indique, par l'intermédiaire de son avocate Me Delphine Meillet, que les avoirs en question sont en passe d'être régularisés. L'industriel affirme en effet avoir saisi de lui-même l'administration fiscale en janvier 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/03/2017 à 6:14 :
02/03/2017
Objet d'une VASTE ESCROQUERIE financiere EN BANDE ORGANISEE - USURPATION D'IDENTITE au moyen de dérournements frauduleux de sociétés et associations 1901 - Fusion-Absorptions fictives = Filiales. Primes de fusions etc. Personnellement visée à haute échelle ; sociétés écrans, K2SC = filiales HSBC FRANCE - BNP PARIBAS - SOCIETE GENERALE etc... implantées OFFSHORE y compris au Panama. Identifications concernées RCS Créteil 449 377 225 - RCS Créteil 498 167 568 etc.
K2SC
a écrit le 06/04/2016 à 18:39 :
Le financement du consortium des journalistes interpelle. On y retrouve notamment le financier Soros, c'est dire l'aspect suspect de ce consortium et son goût pour l'amalgame!
a écrit le 05/04/2016 à 21:26 :
https://www.facebook.com/Autajon-Sp-144472435613743/
Réponse de le 05/04/2016 à 22:00 :
L affaire va finir par déposer le bilan !
Combien de salariés sur le carreau!
Ces circuit servent à financer les politiques ! Les syndicats ! Les ronds points etc....
Bref on a les politiques que L on mérite !
👹🇨🇭
a écrit le 05/04/2016 à 19:17 :
Valerie Trierweiller a coûté des millions mais C était la poule du président !! Hidalgo Gayet combien coûte la protection des niards ???
a écrit le 05/04/2016 à 19:15 :
Un conseil quitter vite la france si vous êtes entrepreneur ! Sinon vous finirez en confiture aux cochons sans même savoir pourquoi !
Réponse de le 06/04/2016 à 14:02 :
vous voulez dire que vous touvez legitime de ne pas payer de taxes sur ces sommes ?

Si toutes ces entreprises et ces particuliers payaient comme la loi le demande, L' etat pourrait même arriver à diminuer les taxes qui etouffent les PME vu les futures rentrées astronomique d'argent

+ il y aura d’évasion fiscales, + l’état devra ponctionner où il peut.
c-a-d chez les petites entreprises et les salariés..
Réponse de le 06/04/2016 à 19:08 :
"Sinon vous finirez en confiture aux cochons sans même savoir pourquoi ! " : Des bricoles comme avoir des infrastructures routières pour faire circuler les marchandises produites? Ou encore, payer une partie de la formation de ceux qui bosse pour vous?
C'est sûr que les états parasites qui se contentent de faire payer moins d'impôt apportent beaucoup pour les entreprises!
Quand à l'idée de s'étonner qu'il y a peu d'entrepreneur en France, ils sont combien à pouvoir espérer atteindre par le travail les fortunes qui se passent de génération en génération? De même, combien ont intérêt à vendre le patrimoine immobilier de grand papa pour monter une entreprise dans un pays où on taxe plus les bénéfices des entreprises classiques que les rentes immobilières subventionnées?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :