Biennale business & droit, 3ème édition

 |   |  264  mots
(Crédits : DR)
Mercredi 16 décembre, l'association Lyon Place Financière et Tertiaire organise la troisième édition de sa Biennale business & droit. Un événement qui montrera les liens transversaux entre le monde de l'entreprise et celui du droit.

C'est à l'université Jean-Moulin Lyon 3 que Lyon Place Financière et Tertiaire, association regroupant les professions de la finance, organise ce mercredi 16 décembre sa troisième édition de la Biennale business & droit. Un événement qui réunira juristes, entrepreneurs, professionnels du conseil, du droit de la finance ou encore du monde académique.

« Il s'agit de donner des repères, et des clés de compression sur des thématiques d'actualité avec un langage parlant aux chefs d'entreprise. Puisque l'on ne peut considérer une entreprise sans l'aspect contractuel, le droit interagit fortement sur la conduite de l'entreprise », souligne Béatrice Varichon, déléguée générale de l'association.

Le numérique au coeur des interrogations

Après la compliance, le thème général de cette édition portera sur "Transformation numérique et globalisation : quels impacts sur la stratégie financière, la gestion des risques et la gouvernance ?"

Le numérique s'immisçant en profondeur au coeur des organisations, qui les transforme et les bouleverse, avec en parallèle une législation qui évolue rapidement.

Deux tables rondes seront ainsi programmées sur cette thématique. L'une portant sur « Nouveaux outils, nouvelles opportunités, nouveaux risques » ; l'autre sur : « Le virage numérique un défi pour la gouvernance ? »

« Le numérique soulève de nombreuses interrogations sur le droit, du financement au dépôt de marque, etc. Beaucoup de questions trouveront des réponses lors de cette journée », explique Béatrice Varichon.

Pour cette édition, LPFT  attend près de 200 personnes.

>> Lien d'inscription

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :