L'ancien Procureur, François Falletti, devient avocat à Lyon

 |   |  434  mots
(Crédits : DR)
L'ancien Procureur Général de la Cour d'Appel de Paris et de la Cour d'Appel de Lyon, François Falletti, a choisi de poursuivre une carrière d'avocat au sein du cabinet CARLARA Lyon.

Après une quarantaine d'années passée dans la magistrature, l'ancien Procureur Général de la Cour d'Appel de Paris, d'Aix et de Lyon, François Falletti, passe de la robe de magistrat à celle d'avocat. Il a prêté serment ce vendredi devant le Barreau de Lyon et devient avocat au sein du cabinet CARLARA Lyon. Il est l'un des premiers magistrats de ce rang à devenir avocat.

"Décloisonner les professions"

"Devenir avocat après une carrière dans la magistrature n'est pas, à mon sens, une reconversion radicale, c'est d'ailleurs assez courant chez nos voisins européens.Cette démarche s'inscrit dans une volonté de voir, en France, les professions de magistrat et d'avocat se décloisonner davantage pour conduire à une plus grande fluidité des échanges entre ces deux professions, dans l'intérêt du justiciable", indique François Falletti dans un communiqué du cabinet publié ce vendredi.

En accueillant François Falletti, CARLARA souhaite "enrichir son offre de services" et "apporter une nouvelle valeur ajoutée à ses clients qui bénéficieront de sa parfaite expérience des mécanismes judiciaires". Des sessions de formation seront également proposées pour permettre aux dirigeants de mieux appréhender le système judiciaire.

Né à Annecy en 1949, François Falletti a effectué ses études de droit à Lyon. Il a, entre autres, occupé le poste de Procureur Général près la Cour d'Appel de Lyon de 1996 à 2004, puis celui de Procureur d'Aix-en-Provence de 2008 à 2010. La même année, il est nommé Procureur Général près de la Cour d'Appel de Paris. Nommé sous la présidence de Sarkozy, il occupera cette fonction très sensible jusqu'au 30 juin 2015.

 Polémique avec Christiane Taubira

Début 2014, une vive polémique avait éclaté à l'issue d'une convocation de M.Falletti par le cabinet de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira. À l'époque, selon le Canard Enchainé qui révélait l'affaire, on lui aurait demandé de quitter ses fonctions pour prendre le poste de Premier avocat général à la Cour de cassation, afin de laisser sa place à une personnalité ayant la même sensibilité politique que la ministre.

Dans un courrier adressé à Christiane Taubira, François Falletti s'était alors indigné du procédé. La chancellerie avait par la suite démenti avoir voulu évincer le magistrat, niant toute intention de "le limoger ou de le contraindre à démissionner".

Atteint par la limite d'âge, François Falletti avait, par la suite, été admis par décret le 10 novembre 2014, à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 9 décembre 2014 et maintenu en fonctions jusqu'au 30 juin 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2015 à 11:22 :
D'après l'article du progrès du samedi 17 octobre 2015 ; je découvre un état d'esprit très positif et qui devrait étre suivi dans cette évolution que je trouve très interressante .
Il est important de saluer cette initiative .

B.B

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :