Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire résiste bien au contexte économique

 |   |  407  mots
La production brute de crédit a bondi de près de 24 % en un an.
La production brute de crédit a bondi de près de 24 % en un an. (Crédits : YP)
Grâce à une bonne dynamique commerciale, le Crédit Agricole Loire Haute-Loire maintient son PNB et sa marge d'intermédiation. La banque verte va investir 45 millions d'euros dans son réseau d'agences d'ici à 2018, et multiplier son soutien à l'innovation, avec la création d'une fondation d'entreprise, ainsi qu'un fonds d'amorçage.

Sur l'exercice 2015, les fondamentaux de gestion du Crédit Agricole Loire Haute-Loire sont restés solides.

"Dans un contexte de faible croissance économique, de baisse des taux entraînant une compression des marges, une pression concurrentielle et une volatilité des marchés fortes, nous avons su préserver notre PNB et maintenir notre marge d'intermédiation", résume Pierre Vallayer, directeur financer de la caisse régionale de la banque verte.

Premier prêteur de Loire Haute-Loire

Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire a bénéficié d'une bonne dynamique commerciale sur l'ensemble de ses métiers. En 2015, les encours de collecte ont ainsi progressé de 3,2 % à près de 12 milliards d'euros, notamment grâce à la bonne tenue des dépôts à vue (+ 9,8 %) et de l'épargne logement (+ 8,5 %). La collecte hors bilan est pour sa part portée par l'assurance-vie (+ 1,8 %).

De leur côté, les encours de crédits ont augmenté de 1,2 % à 7,4 milliards d'euros, ce qui permet à la caisse régionale de maintenir son positionnement de premier prêteur sur son territoire. La production brute de crédit a bondi de près de 24 % en un an sous l'effet du regain d'activité en matière d'habitat et de la croissance des crédits à la consommation.

Lire aussi : Crédit Agricole Centre France : "Fusionner avec les caisses de Rhône-Alpes ne nous intéresse pas !"

Au final, le produit net bancaire de la caisse régionale est resté quasi stable en 2015 (- 0,2 % contre une progression de 6,3 % en 2014). La marge d'intermédiation s'est également maintenue (+ 0,1 %), pénalisée par la persistance des taux bas. La banque verte, qui a enregistré un net recul du coût du risque l'an dernier (- 54 %), affiche un résultat net social de 78,3 millions d'euros, en hausse de 5,1 %. Les indicateurs de liquidité et de solvabilité sont au vert.

Création d'un fonds d'amorçage

Cette bonne santé financière va permettre au Crédit Agricole Loire Haute-Loire d'investir près de 45 millions d'euros d'ici à 2018 dans le déploiement d'un vaste programme d'adaptation de ses 150 agences (énergies, accès à la mobilité réduite, signalétique...).

Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire a également annoncé fin 2015 le lancement de deux outils de soutien à l'innovation : une fondation d'entreprise (un million d'euros de dotation), destinée à financer les travaux de recherche appliquée, ainsi qu'un fonds d'amorçage (trois millions d'euros) pour les entreprises innovantes du territoire. Un comité scientifique doit être mis en place dans les prochains mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :