Liquidation judiciaire pour la fédération MJC Rhône-Alpes

 |   |  175  mots
(Crédits : Lyonbombing.com)
Le tribunal de grande instance de Lyon n'aura d'autre choix que de prononcer la liquidation judiciaire de l'association en l'absence de repreneur, ce mardi. Elle emploie encore 39 salariés dont une grande partie sera réembauchée par les MJC locales.

La Fédération des MJC de Rhône-Alpes n'échappera pas à la liquidation judiciaire faute de repreneur. Il sera demandé, ce mardi, au tribunal de grande instance de Lyon une poursuite d'activité de 15 jours pour donner le temps aux MJC locales de s'organiser et de reprendre en direct une partie des 39 salariés restants, pour l'essentiel des directeurs.

Lire aussi : MJC : effectifs réduits de 60 % à la Fédération Rhône-Alpes

Quatre candidats avaient marqué un intérêt oral pour reprendre la structure, en particulier la Confédération nationale des MJC. "Celle-ci avait même rencontré le personnel. Mais ce projet n'avait pas le soutien des directeurs qui préféraient rejoindre les MJC", précise la collaboratrice en charge du dossier au sein du cabinet Meynet, administrateur judiciaire.

3 millions d'euros de passif

La trésorerie disponible, environ 1 million d'euros, comblera partiellement le passif estimé à 3 millions dont 2 millions envers les AGS (régime de garantie des salaires). La Fédération placée en redressement judiciaire le 10 mai dernier employait alors 95 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :