La digitalisation peut-elle sauver l’industrie française ?

 |   |  336  mots
(Crédits : DR)
Après le charbon, la vapeur, l'électricité et enfin la production automatisée, l'industrie connaît aujourd’hui sa quatrième révolution, produit de la fusion entre Internet et les usines. Demain, les outils de l’usine du futur seront de plus en plus connectés. Les industriels espèrent produire plus rapidement, à meilleur coût et plus écologiquement. Cette promesse est-elle tenable ? Internet et le numérique peuvent-ils sauver l’industrie française ? Comment réussir sa mutation dans une complète réorganisation des schémas ? Pour répondre à ces questions, le magazine Acteurs de l’Economie et ABB organisent une conférence-débat le mardi 29 novembre 2016 à l’hôtel Sofitel Lyon Bellecour.

Aujourd'hui, au premier rang des outils connectés, les capteurs : ils équipent machines et produits, délivrent de l'information tout au long du processus de fabrication et récupèrent d'éventuels défauts de conception ou des erreurs d'assemblage pour les corriger. Cette information, une fois collectée, doit être traitée efficacement. C'est le rôle des systèmes de Big Data qui traitent ces données brutes pour définir et adapter les comportements des machines.

Connectées entre elles, les machines sont ainsi capables de produire intelligemment. Dès lors, la production, plus flexible, permet de s'adapter, en temps réel, à la demande. La traçabilité accrue permet de savoir où et quand a été fabriqué le produit, mais aussi comment. Grâce à la scénarisation du cycle de production, la fabrication est pilotée selon le client et permet une personnalisation du produit. Enfin, l'efficacité énergétique permet d'optimiser les consommations.

Vers la 4e révolution industrielle ?

La quatrième révolution industrielle, annoncée depuis longtemps est en marche. En optimisant l'outil de production, les industriels espèrent dès lors produire plus rapidement, à meilleur coût et plus écologiquement. Mais la promesse est-elle tenable ? Cette révolution dans l'industrie française est-elle synonyme  d'augmentation de notre compétitivité et nous assure-t-elle d'un positionnement optimisé face aux enjeux de la mondialisation ?

L'homme va-t-il pouvoir garder sa place dans cette complète réorganisation des schémas et des systèmes de production ? La mutation est en marche, le numérique a déjà pris le pas. Comment la réussir cette mutation ?

Pour en débattre:

  • Géraldine Daumas, directrice Marketing Bosch Rexroth
  • Jacques Mulbert, président d'ABB France
  • Benoit Romac, associé et vice-président de Strategy& (PwC)

Débats animés par Claude Costechareyre.

Cette conférence, organisée par le magazine Acteurs de l'Economie, en partenariat avec ABB aura lieu le  29 novembre 2016 entre 18h30 et 20h.

Lieu :

Hôtel Sofitel Lyon Bellecour

20 Quai Dr Gailleton

69002 Lyon

S'INSCRIRE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2016 à 18:02 :
je souhaite m'inscrire à cette soirée de conférence
merci
a écrit le 15/11/2016 à 19:49 :
bonjour, je souhaite m'inscrire pour assister à cette présentation le 29 novembre
Yelda

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :