MailClark lève 750 000 euros pour développer son chatbot

 |   |  214  mots
Anthony Bleton-Martin, CEO de Mailclark.
Anthony Bleton-Martin, CEO de Mailclark. (Crédits : Laurent Cérino/ADE)
La startup lyonnaise MailClark collecte 750 000 euros pour développer son outil de communication intégrée, entre messagerie Slack, email et chatbot.

MailClark vient d'annoncer une levée de fonds de 750 000 euros. La deuxième dans l'existence de cette startup lyonnaise, après un premier tour de table de 300 000 euros en janvier 2016. Son investisseur historique, le fonds d'amorçage destiné aux projets de chercheurs IT-Translation est rejoint par le fonds d'investissement Kreaxi, ainsi que d'autres investisseurs privés et bancaires.

Cette levée de fonds vient conforter le choix d'Anthony Bleton-Martin, cofondateur, de pivoter la trajectoire de l'entreprise après un premier départ en 2014 sous le nom de clubble.io.

Lire aussi : [Portrait d'Acteur 2/6] Anthony Bleton-Martin, startupper quadragénaire

L'entreprise propose aujourd'hui un outil de communication intégrée qui fait le lien entre des messageries collaboratives de type Slack ou MS Teams, l'email et les réseaux sociaux.

"Cette nouvelle levée de fonds va nous permettre d'entamer une nouvelle période de croissance dans le domaine des chatbots (robots logiciels conversationnels) et nous imposer parmi les acteurs les plus précurseurs et innovants de ce marché très porteur", affirme Anthony Bleton-Martin, CEO de MailClark.

Basée à Lyon, MailClark ne compte que 5% d'utilisateurs français quand plus de 50% se trouvent aux Etats-Unis. La messagerie interne Slack, très populaire dans l'écosystème des startups américaines, s'y développe très fortement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :