bioMérieux cesse sa joint venture avec Sysmex au Japon

 |   |  143  mots
(Crédits : D.R)
Le groupe bioMérieux rachète le capital de la joint venture qu'il avait lancée au Japon avec Sysmex.

bioMérieux et Sysmex ont annoncé la dissolution de leur coentreprise basée au Japon. L'entreprise de microbiologie française cesse sa collaboration avec le groupe Sysmex, débutée en 2008 pour assurer la distribution des produits bioMérieux sur le marché japonais.

Le groupe lyonnais, qui possède déjà 66% du capital de Sysmex bioMérieux Co Ltd, rachète les 34 % de parts détenues par son partenaire japonais. L'accord prendra fin au 31 octobre  2017, mais Sysmex continuera d'assurer le service après-vente jusqu'au 31 mars 2018. A terme, bioMérieux compte mettre en place sa propre structure commerciale au Japon pour distribuer ses instruments de diagnostic in vitro pour la microbiologie.

Lire aussi : Campus de l'Étoile, le nouvel écrin de bioMérieux

_________

Cette brève vous est offerte. Pour consulter nos informations à forte valeur ajoutée, abonnez-vous, et soutenez ainsi notre projet entrepreneurial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :