La croissance de LDLC ralentit

 |   |  264  mots
(Crédits : Ldlc)
Le leader de la vente en ligne pour l’informatique LDLC annonce un chiffre d’affaires en recul de 3,3% au premier trimestre. En cause : l’impact d’une pénurie sur le prix des puces mémoire.

Le groupe LDLC, spécialiste de la vente en ligne de matériel informatique, enregistre un chiffre d'affaires en baisse de 3,3% sur le premier semestre. La cause, selon le PDG Olivier de la Clergerie, est à chercher du côté du prix des composants mémoire. Les prix des barrettes mémoires et disques SSD sont impactés par une pénurie mondiale de puces mémoire. Le groupe s'attend ainsi à ce que les ventes BtoC soient pénalisées sur l'ensemble du premier semestre. Le mois d'avril a été particulièrement difficile pour le groupe (-9%).

Au 30 juin, le chiffre d'affaires trimestriel s'établit à 100,8 millions d'euros, contre 104,2 l'année précédente. Dans le détail : l'activité BtoC s'établit à 69,6 millions d'euros contre 72,8 millions d'euros (-4,4%). LDLC.pro et Maginéa sont plus stables avec des chiffres d'affaires respectifs de 28,2 millions (-1,1%) et 3 millions d'euros (+3,5%).

Motif de consolation pour le groupe: à jours ouvrés équivalents, l'activité BtoB aurait été en croissance, ce que LDLC interprète comme un signe de rebond.

Pour garder le cap du milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2021, LDLC compte sur plusieurs leviers de croissance : accélérer l'ouverture de magasins, s'implanter en Espagne avant la fin de l'exercice, implanter un dépôt de livraison en région parisienne et finaliser l'acquisition de la société Olys, spécialisée dans l'univers Apple et le marché de l'éducation.

Lire aussi : LDLC en négociations pour acheter Olys

_________

Cette brève vous est offerte. Pour consulter nos informations à forte valeur ajoutée, abonnez-vous, et soutenez ainsi notre projet entrepreneurial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :