Banque Rhône-Alpes : le PNB recule de 3,8 %

 |   |  291  mots
Le comex de la Banque Rhône-Alpes
Le comex de la Banque Rhône-Alpes (Crédits : Banque Auvergne Rhône-Alpes)
L'établissement bancaire annonce un PNB de 145 millions d'euros.

La Banque Rhône-Alpes annonce pour l'exercice 2016 un produit net bancaire de 145 millions d'euros, en recul de 3,8 % par rapport à l'année précédente (clôturée à 150,8 millions d'euros). Un résultat expliqué par l'entreprise notamment par "la baisse des taux d'intérêt".  L'établissement annonce cependant un résultat d'exploitation de 43,1 millions d'euros en hausse par rapport à l'exercice précédent (41,1 millions d'euros), conséquence "du coût du risque, en recul de 34 %". Le résultat net après impôts s'établit pour sa part à 27,6 millions d'euros, en recul de 8,6 % par rapport à 2015. Une baisse notamment argumentée par un élément "exceptionnel " pris en compte dans les résultats 2015, à savoir la cession de participations pour un montant d'environ 4 millions d'euros.

En 2016, la structure a confirmé le développement de l'ensemble de ses fonds de commerce, qui progressent de 2.7 % tous marchés confondus. Les encours de crédits approchant 3, 2 milliards d'euros, en hausse de 2.9 %. La Banque Rhône-Alpes enregistre également une hausse significative de ses encours de dépôts ainsi que de sa conservation financière, qui évoluent respectivement de 8 % et de 6 %.

"Malgré un environnement économique et financier toujours incertain et des exigences réglementaires accrues, le résultat d'exploitation progresse de 4.7 %, grâce à des frais généraux contenus et une parfaite maîtrise du risque", assure la banque dans un communiqué.

La contribution de l'activité banque privée aux résultats de la banque s'est confirmée en 2016, avec un PNB en croissance de 18 %.

Au 31 décembre 2016, elle compte 156 000 clients actifs, particuliers, professionnels, entreprises et institutionnels.

La Banque Rhône-Alpes a par ailleurs initié en 2016 un programme de réorganisation de certaines agences, associant accueil physique et digital ainsi que le renforcement des expertises métiers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :