Charlie Hebdo : grève suspendue dans les cliniques

 |   |  152  mots
(Crédits : Acteurs de l'Economie)
La commission médicale d'établissement des cliniques, qui avait décrété la grève généralisée, appelle à reprendre le travail, en raison des événements tragiques qui se sont déroulés à Charlie Hebdo.

La commission médicale d'établissement des structures privées, qui avait décrété la grève générale et illimitée lundi 5 septembre, appelle à reprendre ses activités. Cette décision intervient en raison de l'attentat qui s'est passé à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo, faisant 12 victimes et 11 blessés.

Dans un communiqué publié ce jeudi matin, l'organisation, tampon entre les syndicats et les pouvoirs publics, explique :

Nous sommes tous bouleversés par ce qui arrive. C'est de notre devoir d'être à la disposition des pouvoirs publics pour répondre à l'urgence de la situation. Nous mettons toutes nos forces vives au service de la nation.

Les praticiens des cliniques sont en grève afin de protester contre la loi santé actuellement en élaboration par la ministre Marisol Touraine. Ils dénoncent la mise sous tutelle de la médecine libérale par les financeurs et les pouvoirs publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :