COP23 : Écrire le futur incite à l'humilité

 |   |  583  mots
(Crédits : DR)
Si nos sciences fournissent des éléments de contexte importants, ce sont bien les générations qui entrent aujourd'hui dans la vie active, ou dans la vie tout court, qui devront écrire l'histoire des prochaines décennies. En ayant en tête certains événements du passé, où l'humilité a parfois manqué à l'humanité. Par Hervé Le Treut, climatologue,directeur de l'Institut Pierre-Simon Laplace, professeur à l'université Pierre et Marie Curie, membre de l'Académie des sciences.

Pour un chercheur physicien et climatologue, être interrogé sur notre avenir collectif en 2050 constitue une forme de piège. On attend le plus souvent de lui des chiffres, des prévisions, une image...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :