La loi Travail changera-t-elle le fonctionnement du dialogue social ?

 |   |  485  mots
(Crédits : DR)
"Entre liberté et protection". Ces mots d’Emmanuel Macron semble résonner dans ses ordonnances "loi Travail" et ses 36 mesures. Le premier principe est celui de la démocratie directe. L’objectif est de réinventer les modes de relation et de fonctionnement, libérant les énergies tout en protégeant les salariés, induisant de nouveaux rapports dans l’entreprise. Dans ces conditions, quelle serait cette nouvelle manière de fonctionner pour les entreprises ? Comment créeraient-elles un dialogue social, construit, réfléchi, régulé avec des doses de démocratie directe ? Philippe Nicolas, Direccte honoraire et expert affaires sociales Arxom et Gilles Sabart, docteur en droit public et fondateur dirigeant d’Arxom, apportent un éclairage.

La question se pose d'abord par l'articulation entre la stratégie sociale et le droit social. On sait que le droit social est complexe, il s'agit de le simplifier. L'outil sera le "pragmatisme...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :