L’emprisonnement est rarement la meilleure solution

 |   |  569  mots
Agathe Zebrowski et Sylvain Lhuissier, fondateurs de Chantiers Passerelles.
Agathe Zebrowski et Sylvain Lhuissier, fondateurs de Chantiers Passerelles. (Crédits : Laurent Cerino)
La maison d'arrêt de Villepinte est aujourd'hui bloquée par ses surveillants qui dénoncent la surpopulation carcérale. Il y a deux semaines, Léa Poplin, sa directrice, avait déjà informé les tribunaux de son secteur que sa prison est désormais "dans l’impossibilité physique d’accueillir plus de détenus". Suite à cette missive, l’association Chantier-Passerelles qui œuvre au développement d'une alternative humaine et efficace à la prison, alerte sur l’inefficacité du tout carcéral.

69 340 détenus pour 58 664 places, voilà un triste record de battu. A Villepinte, où la prison est remplie à plus de 200 %, la directrice a carrément dit stop. Sa prison n'accueillera pas un détenu...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :