Yves Michaud : "Aux armes, citoyens ! "

 |   |  10328  mots
(Crédits : Hamilton/REA)
"Le système est à bout." L'examen de la société contemporaine selon Yves Michaud résonne de manière implacable à trois jours du second tour du scrutin présidentiel. En ligne de mire, une citoyenneté qu'il estime défigurée par l'accumulation des manquements et des lâchetés. Cette citoyenneté que fondent la loyauté et le serment, le philosophe déplore qu'elle cède sous les coups insidieux d'une déliquescence qui s'exprime (presque) partout : dépérissement des élites politiques et intellectuelles, laxisme protéiforme, autorité lézardée, victimisation triomphante, aseptisation de la liberté d'expression... par la faute desquels la considération du fragile équilibre des droits et des devoirs vacille. Ainsi l'État de droit défaille "parce que l'État-guichet s'est substitué à l'État-providence", l'incivisme meurtrier prospère "parce que l'incivisme mou est toléré", la démocratie de citoyenneté se disloque "parce que les systèmes éducatif et fiscal se décomposent", le vivre-ensemble s'érode "parce que l'organisation de la société est toute entière catégorielle"... L'identité républicaine se délite, elle est même en grand danger, alerte l'ancien directeur de l'École nationale des beaux-arts de Paris conscient du "choc" que peut susciter son propos.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2017 à 10:02 :
Il y a ceux qui dépriment et ceux qui construisent. C'est étonnant cette vision partiale et qui décourage! Positiver c'est une meilleure façon de vivre
Réponse de le 08/05/2017 à 11:57 :
Tout va très bien Madame la Marquise ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :