Pascal Picq : "Il est l'heure de bâtir un nouvel humanisme"

 |   |  8167  mots
Toute politique économique qui recherche les équilibres des marchés sans comprendre les dynamiques évolutionnistes des entreprises est vouée à l’échec
"Toute politique économique qui recherche les équilibres des marchés sans comprendre les dynamiques évolutionnistes des entreprises est vouée à l’échec" (Crédits : Hamilton/REA)
Paléoanthropologue au Collège de France et spécialiste de l’évolution de la lignée humaine et des grands singes, Pascal Picq célèbre les préceptes de Darwin qui fondent l’entrepreneuriat et l’innovation coévolutionnaires, "seuls à même" de provoquer le sursaut d’une civilisation sommée de s’adapter au monde qu’elle transforme. La condition pour qu’éclose une nouvelle éthique sociale et environnementale, pour que grandissent les nouvelles formes d’économie, pour qu’un nouveau récit, un nouvel imaginaire, une "synthèse créatrice" inédite, nimbent "l’avenir de tous". Alors, pronostique l’auteur d’Un paléoanthropologue dans l’entreprise ; s’adapter et innover pour survivre (Eyrolles), "les moyens de refonder l’humanité seront parvenus à désarmer ceux qui s’emploient aujourd’hui à la détruire", et bâtir aujourd’hui sans condamner demain ne sera plus utopie. "Mais pour cela, nous devons en premier lieu façonner un nouvel humanisme", indique Pascal Picq, au cours de cet entretien exceptionnel publié en deux volets. Il interviendra également au Forum Cnam - La Tribune, le 9 novembre à Paris.

Acteurs de l'économie - La Tribune : "Nous ne vivons pas la fin du monde, mais l'entrée dans un nouvel âge stimulé par les réseaux, les intelligences connectées, et les changements...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2016 à 22:06 :
Il existe une relation directe entre le choix d'un coeur économique consensuel et une volonté d'expansion démographique d'un continent ayant laissé toutes ses forces durant des guerres fratricides. Elle crée une distorsion entre la nécessité d'un maintien industriel indispensable et l'orientation d'un tertiaire dépendant du développement industriel. De plus si l'on ajoute à cela le grand courant de l'islam peu préparé à l'évolution sociétale du monde occidental, on obtient ce mal être qui caractérise l'Europe en ce moment. L'Innovation à besoin d'un terroir qui favorise sa culture. Ce terroir est plus propice ailleurs qu'en France. Cause ou effet, les politiciens se sont perdus dans un grand écart improductif. La spéculation ne suffit pas à entretenir un prolétariat favorisant le développement. L'effet d'entraînement est non seulement rompu, mais il a engendré une transhumance humaine qui sème le chaos. Le darwinisme n'existe que dans un développement de ressenti naturel. Son échec est patent lorsqu'il est imposé de telle sorte qu'il ne sert pas l'intérêt général. Il y a alors risque d'extinction des sujets qui y sont soumis ; l'évolution est stoppée.
a écrit le 14/10/2016 à 18:55 :
On lira aussi avec grand intérêt "Le livre de Jean-Paul Baqiast: Le paradoxe du Sapiens où l'auteur introduit le concept de "systèmes anthropothechnique, il parle même de symbiose entre les technologies inventées par l'homme et l'évolution de nos sociétés jusqu'à l'ère numérique. A lire aussi les travaux de Jean-Jacques Kupiec chercheur à l'ENS en biologie et épistémologie son analyse qu'il a appelée "ontophylogénése me semble pertinente suite à l'entretien avec PascalPicq
a écrit le 13/10/2016 à 18:08 :
L AVENIR DE L HOMME S IL VEUT CONTINUEZ SONT EVOLUTION C EST DE TROUVE D AUTRE PLANETES SUSEPTIBLE DE NOUS FOURNIR DES MATIERES PREMIERES SINON IL FAUDRAS LIMITE NOTRE DEMOGRAPHIE GALOPANTE ?CAR TOT OU TARD CE QUI NE PROFITE PAS DE CETTE EVOLUTION VONT SE REVOLTEZ? ET POUR MOI CELA A DEJA COMMENCE AVEC LES GUERRES QUI AUGMENTE DANS TOUS LES COINS DE LA PLANETE?ET LES PAYS RICHE ESAIE DE LES FAIRE TAIRE A COUP DE BONBES AVEC L ASSENTIMENT DES GENS BIEN PENSANT ??? OEIL POUE OEIL EST BIENTOT LE MONDE SERAS AVEUGLE /// GANDHI//
a écrit le 13/10/2016 à 13:25 :
Il est dommage que Pascal Picq n'aborde pas le role de l'énergie dans le développement de l'économie. C'est pourtant l'usage de l'énergie qui a permis le développement de l'économie, c'est à dire la création de richesses,
a écrit le 13/10/2016 à 13:09 :
Merci beaucoup pour cet entretien, quand on voit l'obscurantisme néolibéral et ses inquisiteurs se déchainer contre tout ceux qui ne pensent pas comme eux et donc comme les tenants de notre économie moribonde actuelle, ces articles progressistes sont plus que salutaires.

Nous voyons bien que la société doit être changé mais que ceux qui la détiennent ne veulent surtout pas que cela change nous menant directement vers le chaos, la misère et la mort.

Je retiendrais une citation remarquable de cet entretien, tellement éloquente de Einstein:"On ne résout pas un problème avec le système qui l'a fait émerger."

CQFD
Réponse de le 14/10/2016 à 15:21 :
Vous citez "Einstein:"On ne résout pas un problème avec le système qui l'a fait émerger." "

Alors comment résoudre des problèmes liés à l'utilisation de la monnaie, sans remettre en cause cette utilisation de l'outil monnaie (outil d'échange mais aussi et obligatoirement, outil d'exclusion, quels que soient ceux qui dirigent cet outil).
?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :