Mikael Lemarchand (Eurostar) : "Le tourisme d'affaires au départ de Lyon va devenir l'une des priorités"

 |   |  34  mots
(Crédits : Daniel Lewis)
Dans une Europe encore sous le choc du Brexit, l'Eurostar (1) est le symbole historique du lien unissant l'Europe continentale et le Royaume-Uni. En l'espace de 21 ans, la compagnie ferroviaire transmanche est devenue une institution empruntée annuellement par dix millions de voyageurs. La sortie du Royaume-Uni de l'UE, aura-t-elle des conséquences pour l'entreprise ? Mikael Lemarchand reste prudent. Le directeur des stations Eurostar (13 au total) préfère évoquer l'avenir de la compagnie tourné à la fois sur le tourisme d'affaires sur la ligne Lyon-Londres, et sur l'enjeu "fondamental" de la future liaison entre Amsterdam et la capitale anglaise.

Acteurs de l'économie-La Tribune. Jeudi 23 juin, l'Angleterre a vécu une journée historique puisque le référendum pour le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne s'est soldé par...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :