Le recrutement en TPE : quels enjeux pour nos entrepreneurs ?

 |   |  437  mots
(Crédits : Helloquence / Unsplash)
Les tourments causés ou attendus par la 4e révolution industrielle en cours, l'instabilité de notre environnement économique et le manque de visibilité sur leurs propres marchés orientent nos entrepreneurs vers des solutions de recrutement souples, adaptables, évolutives et surtout agiles. Par Mathilde Helies, directrice opérationnelle, Small France et The Adecco Group

L'entrepreneuriat français poursuit une dynamique vertigineuse. Le marché des TPE est en plein envol et pèse 20 % de l'emploi salarié. Si les sources de préoccupations de nos entrepreneurs sont variées, une partie prépondérante de leurs désagréments trouve son origine dans l'ajustement de leur effectif.

Les tourments causés ou attendus par la 4e révolution industrielle en cours, l'instabilité de notre environnement économique et le manque de visibilité sur leurs propres marchés orientent nos entrepreneurs vers des solutions de recrutement souples, adaptables, évolutives et surtout agiles. En première ligne, nous trouvons donc des dirigeants engagés qui doivent décrypter les tendances de demain, pour les maîtriser et identifier les compétences dont ils auront besoin. La flexibilité des ressources humaines est donc un enjeu prioritaire pour doper leur performance.

Quelle que soit la forme contractuelle (intérim, CDD, CDI, CDI intérimaire), nos entrepreneurs mesurent combien chaque nouvelle intégration est structurante et peut renforcer ou fragiliser leur organisation.

Du fait de leur effectif très limité, l'impact de l'erreur de casting est démultiplié, ce qui rend la sécurisation de leur recrutement nécessaire. Une évolution marquante de ces dernières années réside dans le rôle du chef d'entreprise qui se joue en recruteur et passe le processus de recrutement comme une priorité dans sa charge de travail. Les patrons veulent décider et choisir leurs équipées. Ils mettent l'accent sur le savoir-être de leurs futures recrues et recherchent des profils souples, alliant autonomie et responsabilité. Des personnalités qui seront en harmonie avec leur culture et état d'esprit.

Être bien entouré

C'est là où cela se complique, car ces entrepreneurs gèrent le recrutement d'une manière moins formelle qu'une grande structure disposant de plus de ressources. Aussi, ils ont besoin de conseils, d'outils et de prise de recul pour exprimer leurs ressentis et sécuriser leurs choix. Tout commence par la définition de poste. La clé. Sursollicités, noyés au milieu des réseaux sociaux et multiples sources de CVs, ils recherchent un accompagnement efficace, personnalisé, adapté à leurs particularités et contraintes. Le recruteur d'aujourd'hui doit donc être un expert facilitateur et se montrer très structurant dans le processus (informations légales, opérationnelles, et contractuelles...) pour leur faire gagner du temps.

Enfin, le talent se cultive et la source de nos maux trouvera sans doute son remède dans la formation, car le capital humain s'entretient. Investir dans la formation des collaborateurs booste l'agilité des équipes et prépare aux évolutions de marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :