Qualité de l'emploi, un levier insuffisamment exploré

 |   |  510  mots
(Crédits : DR)
Si beaucoup a été entrepris pour rapprocher l'offre et la demande d'emplois, les expériences montrent qu'on peut aller plus loin en s'intéressant à la qualité des emplois créés et existants et en renforçant ainsi leur attractivité et leur pérennité. Par Michel Tavernier, directeur de l'Aract Auvergne-Rhône-Alpes.

La France a des problèmes d'emploi auxquels elle a du mal à trouver des solutions satisfaisantes : offres sans réponse malgré un chômage de masse, importance des emplois non durables (seuls 9 % des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2017 à 21:44 :
Bjr, intéressant. On suppose toutefois que la phrase "seuls 9 % des emplois en Auvergne-Rhône-Alpes sont d'une durée de plus de six mois" fait référence aux emplois créés et non au stock d'emplois existants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :