Innovation : entreprises, inspirez-vous des atouts de vos territoires !

 |   |  838  mots
(Crédits : DR)
Savoir exploiter son environnement, et plus particulièrement son territoire, est tout aussi crucial, aujourd'hui, pour une entreprise désireuse de développer un avantage concurrentiel basé sur la créativité et l'innovation. L'imbrication des entreprises et de ce territoire va plus loin qu'une interaction entre les deux : ils se nourrissent mutuellement et vivent ensemble. Ils sont les deux faces d'une même pièce. Explication avec l'exemple de Saint-Etienne, désignée "ville créative". Par Bérangère Szostak, Maître de Conférences à l'Université de Lyon

Gagner une course à la voile autour du monde, sans escale et sans assistance, tel que le Vendée Globe, à l'heure actuelle, demande aux marins de la vigilance pour éviter au mieux les aléas ; les skippers prennent des risques pour réussir ce défi extraordinaire, et un nombre certain réussit à franchir la ligne d'arrivée. Au-delà de la performance sportive, cela montre qu'ils sont parvenus à exploiter pleinement leur environnement, en l'occurrence la météo, les vents, les courants océaniques, les vagues, la houle et même les glaces.

Savoir exploiter son environnement, et plus particulièrement son territoire, est tout aussi crucial, aujourd'hui, pour une entreprise désireuse de développer un avantage concurrentiel basé sur la créativité et l'innovation. En effet, son quotidien tout comme ses perspectives de développement s'inscrivent dans un espace marqué par une histoire locale. Par exemple, le territoire de la Loire est connu pour son passé industriel, économique, et même sportif, artistique et gastronomique (cf. ManuFrance, GIAT Industries, Alain Prost, les frères TroisGros, Muriel Robin...). Il n'est donc pas surprenant de voir des regroupements d'entreprises ligériennes autour d'activités de conception et de créativité (ViaMéca, NuméLink, Pôle Optique, Designers+...).

Interaction

Toutefois, l'histoire de ce territoire est également écrite par ces mêmes entreprises, qui proposent de nouveaux projets, de nouvelles collaborations ou qui développent des savoir-faire singuliers, comme le design industriel dans la Loire. L'imbrication des entreprises et de ce territoire va ainsi plus loin qu'une interaction entre les deux : ils se nourrissent mutuellement et vivent ensemble. Ils sont les deux faces d'une même pièce.

Prendre conscience de ce rapport entre les deux, pousse, en conséquence, les acteurs institutionnels à penser leurs actions de manière à, d'une part, valoriser et exploiter l'histoire de leur territoire et ses atouts, et, d'autre part, favoriser l'exploration par les entreprises de nouvelles perspectives. Ce dernier point se traduit concrètement par un soutien aux projets créatifs et innovants, grâce à des accompagnements spécifiques, des aides matérielles, financières, et des configurations favorisant les échanges entre les acteurs du territoire etc.

Saint-Etienne, "ville créative"

A ce titre, le cas de Saint-Etienne, labellisé par l'UNESCO "ville créative" en 2010, est instructif. Ce territoire reconnu officiellement comme "créatif" propose effectivement des espaces d'échanges et de valorisation de la créativité de tout un chacun. Il peut s'agir de manifestations culturelles et artistiques (e.g. Biennale du design, expositions permanentes à la Cité du design), de concours pour les PME (e.g. Design Concept), de programmes de formations dédiées à la créativité par le design notamment (e.g. Master Prospective Design à l'Université Jean Monnet, les diplômes de l'Ecole Supérieur d'Arts et design).

Cela passe aussi par la création d'un quartier créatif à la Manufacture Plaine-Achille, où prennent place un espace de co-working, la recherche, l'enseignement, la culture, et les médias. Ainsi, les individus créatifs isolés dans leur garage ou grenier, peuvent exposer leurs "œuvres" dans ces espaces, partager leurs idées, et, en retour, bénéficier de la créativité des autres. Les entreprises ligériennes sont invitées à participer à ces espaces par le biais, entre autres, de partenariats, d'actions de mécénat ou d'invitations à rencontrer ces individus créatifs lors de conférences.

Lire aussi : Saint-Etienne : une terre de possibles

Il s'agit là, pour elles, d'un puissant vent propulsif dont la pression est variable, toutefois : l'émergence d'idées créatives n'est pas un flux continu. Cela n'est pas sans difficulté à maîtriser, et pourrait même entraîner un démâtage. Nous pouvons alors citer au moins trois conditions, qui permettent à une entreprise de profiter positivement de ce vent.

Premièrement, la direction de l'entreprise doit clairement s'engager dans l'exploitation des atouts de son territoire, en participant à sa vie, ses actions, et ses projets. Deuxièmement, lors de projets autour de thèmes liés à la créativité et à l'innovation, des tensions peuvent survenir entre les entreprises partageant leurs idées ; il s'avère alors essentiel de prévoir un animateur capable de favoriser les relations humaines entre les membres, de créer un climat de confiance grâce à une connaissance intime des organisations et du territoire dans lequel elles s'imbriquent. Troisièmement, l'entreprise ne doit pas rester en permanence sous l'influence de ce vent au risque de s'épuiser ; cela lui permet, qui plus est, de stabiliser le bateau, en capturant et implémentant les idées, avant de repartir de plus belle en rouvrant ses voiles.

Et c'est ainsi que les entreprises pourront voguer vers davantage d'innovation et de créativité...

_____________

 Bérangère Szostak, Maître de Conférences à l'Université de Lyon, membre du laboratoire COACTIS et de la Chaire d'Entrepreneuriat en ESS de l'Université Lyon 2, coauteur de l'article "Organisational creativity and the creative territory: The nature of influence and strategic challenges for organisations"Revue M@n@gement, vol. 19, n°2, 61-88 (avec G. Dechamp).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :